Aquaboulevard de Paris: la fillette de 5 ans qui s'est noyée est morte après trois jours en réanimation

Aquaboulevard de Paris: la fillette de 5 ans qui s'est noyée est morte après trois jours en réanimation

Publié le 02/03/2017 à 07:55 - Mise à jour à 07:56
©Aquaboulevard
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une enfant de 5 ans s'est retrouvée en état de noyade mercredi 22 février dans la grande base de loisirs aquatiques parisienne. Son pronostic vital était "très engagé" et elle n'a malheureusement pas survécu.

Trois jours après les faits, l'enfant est morte. Le journal Le Parisien confirme en effet que la petite fille de 5 ans qui s'est noyée le 22 février à l'Aquaboulevard est décédée samedi 25.

Le mercredi 22, dans le grand parc aquatique situé dans le 15e arrondissement de Paris, la fillette échappant sans doute à la surveillance de son oncle et de la compagne de ce dernier qui l'accompagnait s'est retrouvée dans le grand bassin de la piscine à vagues. Le drame s'est alors produit.

"Le maître-nageur l’a vue au fond et a plongé immédiatement", indique une source policière au Parisien. "Il lui a prodigué les premiers soins. Un médecin qui se trouvait sur place lui a fait un massage cardiaque et à un moment, le cœur est reparti". Mais ce n'était qu'un bref répit.

Transportée à l'hôpital Necker, les médecins n'ont pu que constater la gravité des lésions cérébrales. Le pronostic vital de l'enfant était alors "très engagé". Après trois jours de placement en réanimation entre la vie et la mort, c'est hélas la mort qui l'a emporté.

L'enquête de police est toujours en cours pour faire la lumière sur cet accident dramatique. L'oncle de la victime et sa compagne doivent être entendus, ainsi que les nombreux témoins sur place un mercredi, et le personnel de l'Aquaboulevard.    

En août 2015, un petit garçon avait déjà coulé au fond d'un grand bassin sur la base de loisirs, et avait été sauvé in extremis de la noyade. En 2003, c'est un enfant de 4 ans qui est mort dans une piscine de l'Aquaboulevard, un jour de forte affluence. L'enfant s'était retrouvé au fond de l'eau sans que personne ne s'en aperçoive.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La fillette était entre la vie et la mort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-