Aquitaine: elle laisse son bébé et son fils de 4 ans seuls pendant plusieurs jours

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Aquitaine: elle laisse son bébé et son fils de 4 ans seuls pendant plusieurs jours

Publié le 25/02/2015 à 11:57 - Mise à jour à 12:03
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Deux enfants ont été retrouvés seuls dans une maison insalubre du Lot-et-Garonne, dans la nuit de lundi 23. La mère était partie à plus de 150 kilomètres de là, le père est en prison.

Les deux bambins ont été découverts "parmi les immondices", ont révélé les gendarmes. Les pompiers de Casteljaloux, dans le Lot-et-Garonne, ont découvert un bébé de quatorze mois et son frère de quatre ans dans une maison insalubre de la commune, lundi 23. Ils étaient seuls.

C'est la grand-mère des enfants qui a donné l'alerte, lundi soir, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de sa fille et des petits depuis plusieurs jours. Il est aux alentours de 23h30 lorsque les pompiers se rendent rue Jean Duthil, à Casteljaloux, afin de vérifier que tout se passe bien. Les gendarmes sont aussi du déplacement.

Les hommes ont beau sonner à la porte de l'habitation, personne ne répond. Ils décident alors de forcer la porte et découvrent les enfants. Effarés, les agents se rendent alors compte que ces deux petits, dont l'un est même un bébé, sont seuls "parmi les immondices", a révélé un officier de la gendarmerie.

Jointe au téléphone par les enquêteurs, la mère, âgée de 23 ans, a indiqué se trouver sur Toulouse (soit à 160 kilomètres de là). Elle leur a également précisé avoir confié la garde des enfants "à une amie". Selon différentes sources, policières et judiciaires notamment, la jeune femme, sans emploi, était "fragile et un peu déboussolée". Une habitante du quartier, citée par La Dépêche, a également déclaré qu'elle "avait du mal à assumer son rôle de maman". Le père est quant à lui actuellement incarcéré pour des violences conjugales à répétition à la prison d'Eysses, située à Villeneuve-sur-Lot.

Tandis que le parquet d'Agen a ouvert une enquête, les enfants devraient faire l'objet d'une ordonnance de placement provisoire. Ils ont également été conduits à l'hôpital pour un bilan de santé.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les enfants devraient faire l'objet d'une ordonnance de placement provisoire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-