Ardèche: il tue un agriculteur pour un conflit de voisinage et se suicide

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ardèche: il tue un agriculteur pour un conflit de voisinage et se suicide

Publié le 25/01/2016 à 09:26 - Mise à jour à 09:30
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En Ardèche, un sexagénaire a tué par balle un agriculteur à la suite d'un conflit de voisinage vendredi avant de se donner la mort avec un fusil de chasse. Les enquêteurs ont retrouvé son corps sans vie à 600 mètres des lieux du drame samedi.

Drame dans l'Ardèche où un agriculteur a été mortellement blessé par balle par un sexagénaire à la suite d'un conflit de voisinage vendredi 22. Le tireur, en fuite depuis, a été retrouvé mort samedi 23, ont révélé les gendarmes.

Le drame, auquel personne n'a assisté, a eu lieu vendredi entre 9h00 et 10h00 du matin à Pailharès, une commune rurale de 300 habitants située dans le nord du département. Les secours ont été alertés par un coup de téléphone anonyme donné par le suspect, un maçon à la retraite, qui les a prévenu qu'il y avait "une charogne" à récupérer dans le hameau de Porte, rapporte France Bleu Drôme-Ardèche.

La victime, un jeune éleveur bovin père d'une fillette de trois ans, a été retrouvée dans son étable, touchée à la tête. Transporté en état de mort cérébrale au CHU de Saint-Etienne, il a été déclaré mort à l'hôpital dans la soirée.

Pendant ce temps là, une chasse à l'homme a été lancée pour retrouver le suspect, âgé de 67 ans. A l'aide d'un hélicoptère équipé d'une caméra thermique, environ 80 gendarmes ont été mobilisés. L'aire de recherche portait sur quelques kilomètres carrés autour du lieu du drame.

L'homme a été découvert à 600 mètres de là, mort, vers 17h00 samedi dans un cabanon au fond du jardin d'une résidence secondaire inoccupée. Selon les indications de la police, il mis fin à ses jours avec son fusil de chasse. Ce dernier va être analysé ainsi que les armes qu'il possédait à son domicile.

L’enquête devra déterminer les causes de ce conflit de voisinage ayant si mal tourné, conclut le Dauphiné Libéré.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L’enquête devra déterminer les causes de ce conflit de voisinage ayant si mal tourné.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-