Ariège: après deux agressions en deux jours, le corps enseignant d'un collège de Foix fait jouer son droit de retrait

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ariège: après deux agressions en deux jours, le corps enseignant d'un collège de Foix fait jouer son droit de retrait

Publié le 03/02/2017 à 16:49 - Mise à jour à 16:57
©Jeff Pachoud/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après deux agressions en deux jours sur le personnel du collège Lakanal à Foix, dans l’Ariège, le corps enseignant a fait jouer vendredi matin son droit de retrait, dénonçant ces incidents violents.

Deux agressions physiques en deux jours, c'en était trop pour le corps enseignant du collège Lakanal de Foix dans l'Ariège. Les professeurs et encadrants de cet établissement scolaire ont fait jouer ce vendredi 3 leur droit de retrait pour dénoncer ces deux faits divers commis par des collégiens.

Jeudi2, c'est un surveillant qui a été "bousculé" par un élève de 3ème après qu'il lui a fait une remontrance en lui demandant de jeter à la poubelle une bouteille d'eau. Ce vendredi matin, une conseillère principale d'éducation (CPE) a reçu un "violent coup de poing" de la part d'un élève de 5ème, lors d'une sortie au cinéma alors qu'elle lui demandait d'ôter ses écouteurs. Ce geste inacceptable a entrainé un fort émoi dans l'établissement conjugué avec l'agression du jour précédant. Selon le principal, l'établissement "n'avait jamais connu ce genre de violence".

La rectrice d'académie de Toulouse Hélène Bernard, a condamné fermement ces gestes violents de deux élèves. "Hélène Bernard, rectrice de l’académie, condamne fermement les gestes violents de deux élèves, l’un envers un assistant d’éducation, l’autre en l’encontre de la conseillère principale d’éducation du collège", indique le rectorat. Et d'ajouter que "de tels actes sont inadmissibles et n’ont pas leur place dans l’école de la République".

Si les cours n'ont pas lieu, les épreuves de brevet blanc ont été maintenues pour les élèves de 3e. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La rectrice d'académie de Toulouse Hélène Bernard, a condamné fermement les gestes violents de deux élèves.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-