Ariège: un maire au tribunal accusé du détournement de l'argent des fidèles de l'église (avec la complicité du curé)

Ariège: un maire au tribunal accusé du détournement de l'argent des fidèles de l'église (avec la complicité du curé)

Publié le 10/01/2018 à 07:16 - Mise à jour à 07:18
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le maire de la commune de Saint-Lizier dans l'Ariège a comparu mardi pour répondre aux accusations de détournement des dons des fidèles de l'église. Il aurait été le complice d'un curé (mort en janvier) qui avait, lui, détourné plusieurs centaines de milliers d'euros.

Le 2 janvier dernier, le père René Heuillet, curé de Saint-Lizier dans le département de l'Ariège décédait avant son procès en appel pour une embarrassante affaire de détournement des deniers que l'Eglise récolte par la vente de bougies. Les fidèles qui allument en effet un cierge donne généralement une pièce, ou un peu plus, dans un tronc destiné à cet effet, une somme qui sert normalement aux bonnes œuvres de l'Eglise.

Mardi 9, c'est un complice présumé du curé qui comparaissait devant le tribunal correctionnel de Foix: le maire de la commune. Etienne Dedieu, 74 ans, est accusé en effet d'avoir détourné 32.000 euros en trois ans des caisses de l'église. Soit bien moins que le prêtre qui aurait lui soustrait un peu plus de 666.000 euros en 26 ans.

Lire aussi: Mort de l'ancien curé ariégeois qui avait détourné le denier du culte

Selon Ouest-France, l'élu était aussi soupçonné d'avoir détourné 8.000 euros qui venaient cette fois-ci des monnayeurs contrôlant l'éclairage électrique des églises. Autre élément embarrassant, même s'il n'a pas de lien avec l'affaire du détournement, le maire n'est pas inconnu de la justice: il a déjà été condamné pour une agression sexuelle: il a en effet embrassé de force un octogénaire en 2013 à l'issue d'un pot faisait suite aux commémorations du 11 novembre. Il avait écopé de quatre mois de prison avec sursis, d'une amende et d'une inscription sur le fichier des délinquants sexuels.

A la barre, l'élu, qui reste présumé innocent, a nié sa participation dans l'affaire du détournement des deniers de l'église. L'accusation a requis huit mois de prison avec sursis. Verdict le 20 mars.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maire nie son implication dans les détournements de fonds.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-