Arnaque: non, Carrefour n'offre pas de bon d'achat de 250 euros

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Arnaque: non, Carrefour n'offre pas de bon d'achat de 250 euros

Publié le 22/01/2019 à 20:58 - Mise à jour à 21:00
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une campagne de hameçonnage a été détectée dimanche par la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr. Des messages publiés sur Facebook ou WhatsApp proposent à des internautes de gagner un bon d'achat de 250 euros dans les magasins Carrefour. C'est une arnaque.

Pour "célébrer son 61ème anniversaire" Carrefour offre à tous un bon d'achat gratuit de 250 euros. L'annonce fait rêver mais c'est pourtant une arnaque.

C'est la plateforme Cybermarveillance.gouv.fr qui a révélé ce piège dimanche 20 et appelé les internautes à être particulièrement prudents.

Il s'agit d'une campagne de hameçonnage, aussi appelé phishing. Il s'agit d'inciter des internautes à cliquer sur des liens, ici envoyés via Facebook ou la messagerie instantanée WhatsApp. Carrefour n'est bien sûr à pas à l'origine d'un tel piège.

A voir aussi: Facebook: des publications accusées de voler vos données

Ensuite, un logiciel malveillant est capable de se procurer leurs données personnelles sans accord ou même encore de l'argent. Il est donc particulièrement important de ne pas partager ce genre de messages malveillants.

Cybermalveillance.gouv.fr a aussi indiqué qu'évidemment, il ne fallait pas non plus donner une quelconque information personnelle via ce site.

Ce n'est pas la première fois que des réseaux sociaux particulièrement populaires sont touchés par ce genre d'actes malveillants.

Pas plus tard qu'en décembre dernier, Facebook faisait l'objet d'une "épidémie" de publications de même nature. Ces posts humoristiques incitaient les utilisateurs à cliquer.

Une fois que l'action était faite, des pirates avaient accès à leurs données personnelles, et chacun sait que le réseau social en regorge. Une alerte avait été lancée et le site avait réagi très rapidement et invité les utilisateurs impactés a surtout bien changer leur mot de passe.

A lire aussi:

En Marche! cible d'une tentative de hameçonnage par des Russes

Canada: une université escroquée de 12 millions de dollars par phishing

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des messages malveillants promettent un bon d'achat de 250 euros chez Carrefour, c'est une arnaque appelée hameçonnage ou phishing.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-