L'artiste russe Piotr Pavlenski met le feu à la Banque de France "foyer d'esclavage" (photo)

L'artiste russe Piotr Pavlenski met le feu à la Banque de France "foyer d'esclavage" (photo)

Publié le 16/10/2017 à 15:00 - Mise à jour à 15:14
©Martin Bureau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'artiste russe Piotr Pavlenski a été interpellé ce lundi après avoir mis le feu à l'antenne de la Banque de France située place de la Bastille. Un acte symbolique de la part d'un performeur connu pour ses actions extrêmes, et qui pourrait lui coûter cher.

Ce n'est pas du vandalisme, c'est de l'art. C'est du moins l'idée de l'artiste de performance Piotr Pavlenski qui a mis le feu tôt ce lundi 16 à une antenne de la Banque de France située place de la Bastille à Paris. Un acte de "révolte" selon lui, mais qui lui a valu d'être interpellé et pourrait lui coûter cher.

Ce lundi, l'artiste connu pour ses performances extrêmes et politiques -il s'était notamment cousu les lèvres ou cloué un testicule sur la place rouge afin de dénoncer le régime russe- avait donné rendez-vous à plusieurs médias et photographes pour assister à son nouveau coup d'éclat. Là, il a aspergé d'essence deux fenêtres du bâtiment avant d'y mettre le feu. Les pompiers ont été dépêchés sur place ainsi que les forces de l'ordre. Elles ont interpellé Piotr Pavlenski ainsi qu'une femme identifiée comme son épouse Oksana Chaliguin. Tous les deux ont été placés en garde à vue pour "dégradation par incendie".

Dans un communiqué, l'artiste a expliqué avoir agi car "mettre le feu à la Banque de France, c'est mettre l'éclairage sur la vérité que les autorités nous ont forcé à oublier. La Bastille a été détruite par le peuple révolté ; le peuple l’a détruite comme symbole du despotisme et du pouvoir. Sur ce même lieu, un nouveau foyer d’esclavage a été bâti. (…) La Banque de France a pris la place de la Bastille, les banquiers ont pris la place des monarques. (…) La renaissance de la France révolutionnaire déclenchera l’incendie mondial des révolutions".

Piotr Pavlenski avait déjà incendié l'entrée du siège des services de sécurité russe entre autres actes "d'art politique". Il vit en France depuis le mois de janvier, bénéficiant du statut de réfugié, en raison d'accusations d'agressions sexuelles qu'il dénonce comme une persécution politique.

La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui par l'effet d'un incendie est punie de dix ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende, peine qui est portée à 20 ans d'emprisonnement lorsqu'elle est commise "en bande organisée"

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Mettre le feu à la Banque de France, c'est mettre l'éclairage sur la vérité que les autorités nous ont forcé à oublier", a déclaré Piotr Pavlenski (ici avec sa femme).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-