Assassinat d'Arthur Noyer: son bataillon assure qu'il le pensait "disparu", pas déserteur

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Assassinat d'Arthur Noyer: son bataillon assure qu'il le pensait "disparu", pas déserteur

Publié le 22/12/2017 à 20:44 - Mise à jour à 20:45
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Classé administrativement "déserteur", Arthur Noyer, le jeune militaire que Nordahl Lelandais est soupçonné par la justice d'avoir assassiné, était seulement considéré comme "disparu" par ses collègues chasseurs alpins, a assuré vendredi le commandant de son bataillon.

Le 12 avril dernier, Arthur Noyer n'était pas au rapport. "Ce n'était pas un comportement normal de sa part", a souligné le colonel Emmanuel Devigne, chef de corps du 13e bataillon de chasseurs alpins, lors d'un point-presse à la caserne du quartier Roc Noir à Barby (Savoie), près de Chambéry.

Si l'armée l'a considéré jusqu'à récemment comme déserteur, jusque fin novembre selon le quotidien régional Le Dauphiné Libéré, c'était, a-t-on précisé, pour "une question de logiciel", son absence devant entrer dans des cases déjà préétablies. Mais "il est pour nous resté disparu du début à la fin", a assuré le colonel Devigne.

Jeudi, Cécile et Didier Noyer, ses parents, ont été reçus à la caserne. "Nous leur resterons fidèles", a promis le commandant du bataillon de leur fils, disparu dans la nuit du 11 au 12 avril après être sorti à Chambéry.

La veille, le parquet avait annoncé que son ADN avait été identifié sur "les restes d'un crâne humain" retrouvé début septembre sur un chemin de randonnée de la région et que Nordahl Lelandais, un ex-militaire de 34 ans déjà soupçonné d'avoir enlevé et tué la petite Maëlys fin août en Isère, était mis en examen pour son assassinat.

"Sa disparition est un choc pour chacun d'entre nous", a poursuivi le colonel Devigne. Accompagné du capitaine Thibault, commandant de la troisième compagnie dans laquelle officiait Arthur Noyer. Il a fait part de "toute la tristesse" ressentie en son sein et de "l'affection" portée à la famille du défunt.

L'armée n'a pas connaissance de contacts qu'aurait pu avoir Arthur Noyer, au cours de son engagement, avec Nordahl Lelandais, a-t-on ajouté de source militaire. Un hommage a également été rendu par le 13e bataillon au caporal Noyer vendredi matin "lors d'une cérémonie des couleurs", suivie d'une minute de silence, qui a conduit à "mettre le drapeau en berne pour honorer sa mémoire", a précisé le colonel Devigne.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Classé administrativement "déserteur", Arthur Noyer était seulement considéré comme "disparu" par ses collègues chasseurs alpins.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-