Assassinat de Kevin à Mourmelon: Océane P. et Adrien C., les ados meurtriers?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Assassinat de Kevin à Mourmelon: Océane P. et Adrien C., les ados meurtriers?

Publié le 07/06/2018 à 17:15 - Mise à jour à 17:52
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Deux jeunes de 17 ans, Adrien et Océane, ont été placés en garde à vue pour l'assassinat de Kévin survenu dimanche à Mourmelon-le-grand (Marne). Le jeune homme, passionné par les armes et les jeux vidéo, a reconnu les faits, accusant sa complice présumée d'avoir manipulé ses sentiments pour qu'il tue ce rival amoureux. Des accusations que nie en bloc l'adolescente.

En quelques jours, le meurtre de Kévin C. est passé du statut d'acte impulsif gratuit, conséquence d'une mauvaise rencontre, à celui d'assassinat passionnel soigneusement préparé par deux adolescents. Avec désormais des questions sur le rôle qu'aurait joué la jeune fille, suspectée d'avoir manipulé son soupirant.

> Rebondissements et faux témoignages

Dimanche 3, Kévin C. et Océane P. se promènent dans un parc de Mourmelon-le-Grand (Marne). C'est là qu'un individu apparaît et poignarde le jeune homme de 17 ans à de nombreuses reprises dont au moins une fois mortellement au cou.

La jeune fille décrira aux enquêteurs un homme "basané de 25 à 30 ans". Mais un autre suspect très différent, Adrien P., sera rapidement identifié. Il aurait été blessé dans l'altercation, et son état a soulevé les suspicions d'un proche. L'arme du crime et des vêtements ensanglantés ont été retrouvés chez lui, et son ADN sur le lieu du drame. Interpellé et placé en garde à vue lundi 4, il a avoué les faits selon les gendarmes et dénoncé Océane comme sa complice et même comme l'instigatrice de ce complot machiavélique.

Lire aussi: Affaire Kevin (Mourmelon): un meurtre machiavélique commandité par une ado?

> Triangle amoureux et manipulation

Pour l'instant, le mobile retenu par les enquêteurs serait celui d'amours adolescents contrariés. Kévin n'aurait jamais été "formellement" en couple avec l'adolescente, tout en entretenant avec elle une relation suivie. Selon une proche de la victime et de la suspecte qui s'est confiée à France-Soir, Océane "le faisait tourner en rond", mais "se laissait faire" quand le jeune premier tentait des approches. Mais cette relation aurait été tendue ces derniers temps.

C'est alors que la jeune fille aurait selon son complice présumé, demandé son aide. "Adrien était très amoureux d'elle et était jaloux de Kévin", précise à France-Soir la même source. Le suspect aurait affirmé qu'Océane n'aurait pas hésité à prétendre que Kévin la violentait pour obtenir son concours. Ils auraient planifié la mise en scène d'un vol de sac à main, le faux portrait robot et même une blessure de la jeune fille censée crédibiliser son témoignage.

Mais Océane nie formellement les faits, assurant n'avoir rencontré Adrien qu'une heure avant le meurtre. Devant la presse, le procureur de la République a par ailleurs déclaré d'après les premiers éléments que les deux jeunes ont imaginé le meurtre "sans que l'un ait pu prendre le pas sur l'autre". Le duo semble donc bien moins coordonné devant les enquêteurs.

> La personnalité des suspects

De grandes lunettes surplombant un visage timide et un sourire discret, des engagements associatifs auprès des handicapés. Le portrait d'Océane semble a priori bien loin de celui d'une manipulatrice profitant des sentiments d'un homme pour organiser le meurtre d'un autre. Image de façade ou sagesse remise en cause par la passion? L'enquête devra le dire.

Voir: Affaire Kévin (Mourmelon): qui est Océane P. soupçonnée d'avoir commandité le meurtre?

Le profil d'Adrien apparaît plus tranché. C'est celui d'un passionné par les armes, les reconstitutions de scènes de guerre et de jeux vidéo. Make war, not love (Faites la guerre, pas l'amour), écrit-il en légende d'une photo de lui en tenue de combat, sans que l'on puisse vraiment établir la valeur de cette phrase d'adolescent. Plusieurs témoins le décrivent cependant comme impulsif et violent. Il aurait en tout cas trouvé la "force" à 17 ans de poignarder Kévin à une vingtaine de reprises.

Portrait: Mourmelon- Mort de Kevin: l'inquiétant profil d'Adrien P., le suspect

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Adrien et Océan sont soupçonnés d'avoir prémédité le meurtre de Kévin pour des raisons passionnelles.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-