Attaque à la prison d'Alençon: le père du terroriste a voulu tenter une médiation

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Attaque à la prison d'Alençon: le père du terroriste a voulu tenter une médiation

Publié le 07/03/2019 à 07:22 - Mise à jour à 07:23
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le père de Mickaël Chiolo aurait tenté de rentrer en contact avec son fils pour lui demander de se rendre. Selon lui, le Raid n'a pas voulu essayer cette solution. 

Il "regrette" que le Raid n'a pas répondu à ses sollicitations. Le père du terroriste présumé Mickaël Chiolo, qui a agressé deux surveillants à la prison de Condé-sur-Sarthe mardi, a expliqué à BFMTV qu'il avait voulu entrer en contact avec son fils afin de tenter une médiation, en vain.  

"Moi j'ai eu pendant 10 minutes le chef du Raid au téléphone, j'écoutais au cas où", a confié le père de famille à la chaîne de télévision. Et d'ajouter: "Je leur ai dit, laissez-moi communiquer avec mon fils. À mon avis, je pense qu'il va ouvrir la porte. Ils ne m'ont jamais rappelé, et pourtant j'ai appelé la maison d'arrêt au moins une trentaine de fois hier".

Après de vaines tentatives de négociations, le Raid avait lancé l'assaut vers 18h40, conduisant à l'interpellation du détenu et au décès de sa compagne.

Pour agresser les deux gardiens, Mickaël Chiolo a utilisé un couteau en céramique qui "aurait pu lui être apporté" par sa compagne, avait avancé Nicole Belloubet, la garde des Sceaux, à la mi-journée. Selon des sources concordantes, la compagne du détenu aurait pu cacher cette arme ainsi que la ceinture d'explosifs factice dans un faux ventre de femme enceinte. Ce type de couteau ne fait d'ailleurs pas sonner les portiques de sécurité.

Lire aussi - Prisons: mouvement de protestation après l'agression de Condé

Selon le procureur de la République de Paris en charge des investigations sur cette affaire, il aurait "dit vouloir venger Chérif Chekatt", l'auteur présumé de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg. Les deux hommes avaient partagé la même cellule de la prison d'Epinal (Vosges) vers fin 2014-début 2015.

Selon L'Est Républicain, les deux hommes avaient été séparés après que les surveillants avaient observé une trop grande proximité entre les deux hommes.

Voir:

Agression à la prison de Condé: le détenu radicalisé interpellé, sa compagne tuée

Attaque terroriste à la prison d'Alençon: Mickaël Chiolo voulait "venger Chérif Chekatt"

Prison d'Alençon: la femme du radicalisé a aussi attaqué les gardiens

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père de Mickaël Chiolo aurait tenté de rentrer en contact avec son fils pour lui demander de se rendre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-