Attentat à Strasbourg: le parcours sanglant du suspect n'a duré que quelques minutes [MAJ]

Attentat à Strasbourg: le parcours sanglant du suspect n'a duré que quelques minutes [MAJ]

Publié le 12/12/2018 à 11:16 - Mise à jour à 13:01
© Patrick HERTZOG / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Les forces de l'ordre sont toujours ce mercredi matin à la recherche du terroriste présumé qui a tué 3 personnes et en a blessé 14 autres mardi soir au marché de Noël de Strasbourg. Le point sur son parcours sanglant dans le centre-ville, qui n'a duré que quelques minutes.

Une fusillade a éclaté mardi 11 au soir peu avant 20h sur le marché de Noël de Strasbourg. Un homme a tué 3 personnes et en a blessé 14 autres (dont 9 gravement) avant de prendre la fuite. Il était toujours introuvable ce mercredi 12 en milieu de matinée.

Le caractère terroriste de l'attaque a été confirmé bien qu'aucun canal officiel de Daech, par exemple, n'a encore revendiqué l'attentat. Une enquête pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle" a été ouverte. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a expliqué cette nuit lors de sa première intervention que le terroriste présumé, un homme de 29 ans originaire de Strasbourg et fiché S pour radicalisation, était entré dans le centre-ville par le pont du Corbeau peu avant 20h.

En fonction des différents témoignages recueillis sur le terrain, notamment par les Dernières Nouvelles d'Alsace, et recoupées par les déclarations des autorités, un premier périmètre d'action du terroriste peut être délimité. Il semble très restreint, quelques rues à peine, et se concentrer sur le secteur Grande-Ile, qui a été bouclé par les autorités plusieurs heures.

Lire aussi: Fusillade à Strasbourg - chasse à l'homme transfrontalière pour retrouver le terroriste toujours en fuite

[MAJ] Le terroriste présumé, identifié comme un certain Chérif C., condamné en France et en Allemagne pour des faits de droit commun (braquages et tentative d'homicide), aurait donc pénétré le centre-ville par le pont du Corbeau. Il a été aperçu armé au numéro 10 de la rue des Orfèvres. Selon le procureur de Paris Rémy Heitz a précisé qu'il avait ensuite emprunter successivement la rue des Grandes Arcades (située à 500m environ de son point de départ), la rue du Saumon, la rue Saint-Hélène avant de se rendre Pont Saint-Martin où il a pris un taxi.

Dans la rue Sainte-Hélène, il aurait abattu une victime devant le café "Les Savons d'Hélène", juste après avoir attaqué les clients d'un restaurant rue du Saumon.

La boucle définie fait un peu plus d'un kilomètre et peut être parcourue en un petit quart d'heure à pied, sans courir. 

A partir du Pont Saint-Martin, l'homme aurait donc ensuite pris la fuite à bord d'un taxi, dont il aurait menacé le chauffeur pour se rendre dans le quartier de Neudorf. Entre 20h20 et 22h, il aurait été confronté à deux reprises aux forces de l'ordre sans qu'elles ne parviennent à l'interpeller.

Roland Ries, le maire de Strasbourg, a expliqué sur Franceinfo que des policiers "attendaient" le tireur dans le quartier de Neudorf et qu'il est lui-même allé à leur rencontre alors qu'ils marchaient sur une piste cyclable.

"Ils étaient dans l'obscurité. Ils lui ont braqué sur la figure une torche qui l'a aveuglé mais il a immédiatement tiré sur eux et donc ils ont riposté", a-t-il déclaré. Il aurait pu être blessé à ce moment-là.

Et aussi:

Fusillade à Strasbourg: le 3e attentat en France en 2018

Attentat de Strasbourg: qui est Chérif C. le terroriste présumé?

Attaque terroriste à Strasbourg: c'est quoi l'alerte "urgence attentat"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le parcours du terroriste présumé de Strasbourg se tient dans un périmètre restreint dans le centre-ville, secteur Grande-Ile.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-