Attentat de Berlin: le routier polonais aurait fait un geste héroïque pour éviter un massacre encore plus grand

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentat de Berlin: le routier polonais aurait fait un geste héroïque pour éviter un massacre encore plus grand

Publié le 21/12/2016 à 11:44 - Mise à jour à 11:54
©Odd Andersen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Selon des informations dévoilées par la presse allemande, le routier polonais retrouvé mort dans l'habitacle vivait encore au moment du choc avec les badauds. Il a peut-être essayé de détourner le camion qui n'a parcouru qu'une faible distance.

C’est le journal allemand Bild qui dévoile l’information, qui n’a pas encore été confirmée par les autorités. La première victime de l’attentat, le routier polonais de 37 ans qui conduisait le camion qui a sans doute été détourné, a peut-être évité que l’attentat de Berlin, 12 morts, ne se retrouve avec un bilan comparable à celui de Nice qui avait tué 86 personnes avec le même modus operandi.

L’homme aurait en effet tenté de se saisir du volant pendant que le terroriste, qui conduisait le camion fou, essayait d’écraser le maximum de personnes. C’est par ce geste sans doute que le véhicule s’est rapidement encastré sur le côté de la route, ne parcourant qu’une distance minime (entre 50 et 80 mètres selon les sources) qui suffira cependant à semer la mort.

Et ce serait ce geste héroïque qui lui aurait coûté la vie. En effet, les médias révèlent que l’autopsie pratiquée sur l’homme, si elle montre bien qu’il a été tué par balles, indiquerait également qu’il était encore vivant lorsque le camion a commencé à faucher des innocents. Le scénario d’un terroriste qui l’achève pour le "punir" d’avoir dévié le camion est donc plausible.

L’employeur de la victime, propriétaire de la société de transport qui exploitait le camion, avait d’ailleurs indiqué mardi 20 que lors de l’identification du corps de son salarié, qui était aussi son cousin, il avait noté une blessure à l’arme blanche.

Triste concours de circonstance: le routien polonais n’aurait jamais dû se trouver à Berlin au moment des faits. Venu dans la capitale allemande pour décharger une cargaison, il a été mis en attente du fait d’un retard chez son client, alors qu’au moment du carnage, il aurait dû être sur la route du retour en Pologne. C’est sans doute en stationnant, le temps que les choses se débloquent pour sa marchandise, que son camion a été détourné.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le camion a parcouru moins de 100 mètres avant de s'immobiliser.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-