Attentat de Londres: la police britannique ouvre un site Internet pour collecter les photos et les vidéos prises par les témoins

Attentat de Londres: la police britannique ouvre un site Internet pour collecter les photos et les vidéos prises par les témoins

Publié le 22/03/2017 à 17:49 - Mise à jour à 18:47
©Daniel Leal-Olivas/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les services de police du Royaume-Uni viennent d'ouvrir un site Internet permettant à ceux qui ont pris des photos ou des vidéos de l'attaque de Londres ce mercredi de les transmettre. Il est demandé en outre de ne pas faire circuler de tels images.

Le quartier du Parlement britannique et du pont de Westminster où l'attaque terroriste du mercredi 22 s'est déroulée est un secteur très fréquenté de la capitale britannique (suivre l'évolution en direct sur FranceSoir). Aussi, et sans surprise, les captations vidéo et photo de la scène de l'attaque commencent déjà à fleurir sur les réseaux sociaux.

Elles montrent des scènes de désordre, des interventions policières voire des personnes présumées blessées sur le sol sans guère de détails permettant de contextualiser les documents ainsi diffusé sur Internet par les témoins de l'attaque.

Aussi, la police britannique a tenu à adresser un message à la population pour anticiper le traitement des nombreux témoignages qui se disséminent sur les réseaux sociaux. Une page web avec un formulaire dédié a ainsi rapidement été conçue par les autorités. Les détenteurs de vidéos ou de photos prises sur place peuvent ainsi télécharger et envoyer à la police leurs fichiers et laisser leur identité aux autorités.

Ce mercredi 22, vers 14h40 heure locale (15h40 heure de Paris), un véhicule a percuté plusieurs personnes sur le pont de Westminste avant de terminer sa course devant les grilles du jardin du parlement britannique. Là, un homme, a surgi du véhicule armé d'un couteau et aurait poignardé un policier avant d'être abattu par les forces de l'ordre.

Selon la chaîne britannique SkyNews, cette attaque qui a déjà été qualifiée de "terroriste" par les autorités locales, aurait provoqué la mort de deux personnes avant que son auteur ne soit neutralisé par les forces de l'ordre.

(Retrouvez ici notre direct sur l'attaque de Londres)

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La police espère récupérer les photos et vidéos de la scène tout en limitant leur propagation sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-