Attentat de Magnanville: six personnes interpellées dont une policière syndiquée

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 avril 2018 - 14:47
Image
Un policier retire le portrait du policier Jean-Baptiste Salvaing et de sa compagne Jessica Schneide
Crédits
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
Six personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Magnanville.
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
Pas moins de six personnes ont été interpellées ce lundi dans les Yvelines et le Val-d'Oise dans le cadre de l'enquête sur l'attentat de Magnanville en juin 2013. Un couple de policiers avaient été tués à leur domicile sous les yeux de leur enfant.

L'enquête sur l'attentat de Magnanville avance et six personnes ont été arrêtées ce lundi 9 par la Sous-direction antiterroriste (Sdat). Selon L'Express, les arrestations se sont produites ce matin dans les Yvelines et le Val-d'Oise.

Le degré d'implication des suspects dans la mort de Jean-Baptste Salvaing et sa compagne Jessica Schneider à leur domicile en 2016 n'est pas encore connu.

A voir aussi: Policiers tués à Magnanville - pourquoi les enquêteurs croient tenir un "deuxième homme"

Parmi les suspects se trouve une certaine Maryline Bereaud, major de police et ancienne déléguée départementale du syndicat Alliance, le syndicat majoritaire chez les policiers. La femme de 48 ans a été visée par une enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN, la "police des polices") en 2016.

Elle avait alors hébergé chez elle une amie de sa fille (âgée de 28 ans et aussi arrêtée ce lundi). Mais cette connaissance s'était avérée être fichée S. L'enquête avait cependant conclu que la policière n'avait commis aucune infraction. Elle avait tout de même été poussée vers la porte de sortie par le syndicat Alliance et avait obtenu son grade de major et une mutation au Centre de rétention administrative de Plaisir.

En plus de sa fille, une autre femme a été arrêtée ainsi que trois hommes âgés de 30, 33 et 26 ans. "Il faut rester prudent. Ces personnes restent présumées innocentes. Mais ces interpellations visent à faire la lumière sur une question qui reste en suspens: pourquoi le couple Salvaing-Schneider a été ciblé par Larossi Aballa?", a indiqué une source proche de l'enquête.

En juin 2016 un couple de policiers, Jean-Baptste Salvaing et Jessica Schneider, avait été tué à l'arme blanche par un homme se revendiquant de l'Etat islamique. Le drame s'était produit à leur domicile devant leur enfant qui avait été épargné. L'assaillant, Larossi Aballa, avait été abattu par les forces de l'ordre.

À LIRE AUSSI

Image
Un officier de police tient le 20 juin 2016 à Pézénas dans l'Hérault une photographie de Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, victimes d'un assassinat jihadiste à Magnanville, le 13 juin 2016
Policiers tués à Magnanville: pourquoi les enquêteurs croient tenir un "deuxième homme"
Son ADN sur les lieux, un rôle de "mentor religieux" et désormais le récit troublant du fils des victimes : soupçonné d'avoir participé au double assassinat jihadiste ...
03 février 2018 - 15:37
Société
Image
Attentat de Magnanville couple de policiers
Couple de policiers tué à Magnanville: découverte d'une trace ADN
Plus d'un an après le meurtre des deux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider dans leur domicile de Magnanville, l'enquête est relancée par une nouvelle...
11 décembre 2017 - 15:45
Société
Image
Un policier décroche la photographie de deux policiers Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider l
Policiers tués à Magnanville en 2016: un homme en garde à vue
Le jihadiste Larossi Abballa a-t-il agi seul lors de l'assassinat d'un policier et de sa compagne dans leur pavillon de Magnanville (Yvelines) en juin 2016? La questio...
11 décembre 2017 - 15:33
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don