Attentat de Notre-Dame: Farid Ikken, un djihadiste au profil de "néophyte" selon François Molins

Attentat de Notre-Dame: Farid Ikken, un djihadiste au profil de "néophyte" selon François Molins

Publié le 10/06/2017 à 17:32 - Mise à jour à 17:38
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Farid Ikken, auteur d'une attaque au couteau mardi contre un policier sur le parvis de la cathédrale de Notre-Dame de Paris était présenté samedi à un juge antiterroriste en vue d'une mise en examen, a annoncé le procureur de Paris François Molins.

Quatre jours après l'agression d'un policier par Farid Ikken sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris, François Molins a fait le point sur l'enquête ce samedi. Le procureur de la République a parlé d'un "profil néophyte" pour décrire l'assaillant, tout aussi redouté que des profils "plus aguerris", et a appellé à la prudence face à "une menace terroriste protéiforme".

Farid Ikken a été présenté samedi à un juge antiterroriste en vue d'une mise en examen. Le parquet, qui a ouvert une information judiciaire notamment pour tentative d'assassinat, a requis son placement en détention provisoire.

Des vidéos de propagande de l'État islamique et des guides de combat ont également été découvertes sur son ordinateur portable et sur plusieurs de ses clefs USB, retrouvés lors de la perquisition de sa chambre d'étudiants à Cergy: "Les premières exploitations permettent d'établir la présence de nombreux fichiers de propagande djihadiste". "Des images de l'attentat de Londres du 3 juin, des vidéos glorifiant les attentats de Paris et de Bruxelles ou encore une vidéo d'allégeance des auteurs de l'attentat commis à Saint-Étienne-du-Rouvray en juillet 2016", ont aussi été découvertes, a détaillé François Molins.

A noter que pour "faire partager son passage à l'acte", Farid Ikken a souhaité envoyer "sa vidéo d'allégeance (...) mais a échoué". "En situation régulière sur le territoire français, professionnellement inséré, il n'a jamais montré à ses proches des signes de radicalisation" et n'a pas de "contacts établis avec des individus établis en zone irako-syrienne".

Farid Ikken est né en Algérie en janvier 1977 et est inscrit comme doctorant en sciences de l'information à Metz (est de la France). Il préparait une thèse sur le journalisme et les élections dans les pays d'Afrique du Nord.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Farid Ikken n'était connu ni de la police ni des services de renseignement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-