Attentat de Strasbourg: la question de l'inhumation de Cherif Chekatt crispe

Attentat de Strasbourg: la question de l'inhumation de Cherif Chekatt crispe

Publié le 18/12/2018 à 19:46 - Mise à jour à 19:47
© SEBASTIEN BOZON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une semaine après l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, et alors que cinq victimes sont toujours hospitalisées, la question de l'inhumation du corps du terroriste Cherif Chekatt est sur toutes les lèvres.

"La sépulture du terroriste qui a attaqué notre ville n’a pas sa place à Strasbourg": Alain Fontanel, premier adjoint au maire de Strasbourg, a signalé ce mardi 18 sur France 3 Grand-Est qu'il ne voulait pas que Cherif Chekatt -terroriste présumé qui a causé la mort de cinq personnes dans un terrible attentat sur le marché de Noël le 11 décembre dernier- soit inhumé dans sa ville.

Une semaine après l'attaque terroriste, et alors que cinq victimes sont encore hospitalisées et blessées, la question des funérailles de Cherif Chekatt crispe déjà, alors que la famille n'a encore fait aucune demande officielle à ce sujet.

"La demande peut être faite dans une autre ville ou même dans le pays d’origine, en l’occurrence l’Algérie", a précisé Alain Fontanel, qui a aussi expliqué que les élus strasbourgeois examinaient la possibilité d'un refus si la famille du terroriste faisait finalement les démarches pour une inhumation à Strasbourg.

Lire aussi: attentat de Strasbourg - cinq victimes restent hospitalisées

Sauf que la loi peut contraindre la mairie de Strasbourg à prendre en charge les funérailles de Cherif Chekatt, si ses proches n'ont pas les moyens de les payer, et s'ils font la demande expresse qu'il soit enterré près d'eux.

En 2015, le maire de Reims s'était opposé à l'inhumation de Saïd Kouachi dans sa ville, mais avait finalement dû s'y plier, conformément à la loi.

Selon l'article L2223-3 (source Legifrance), "la sépulture dans un cimetière d'une commune est due: aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile; aux personnes domiciliées sur son territoire, alors même qu'elles seraient décédées dans une autre commune; aux personnes non domiciliées dans la commune mais qui y ont droit à une sépulture de famille; et aux Français établis hors de France n'ayant pas une sépulture de famille dans la commune et qui sont inscrits sur la liste électorale de celle-ci".

Et aussi:

Attentat de Strasbourg: le témoignage des parents du terroriste Chérif Chekatt (vidéo)

Attentat de Strasbourg: une 5e victime est décédée

A Strasbourg, un millier de personnes rendent hommage aux victimes de l'attentat

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un élu local a signalé son refus de voir le corps du terroriste Cherif Chekatt être inhumé à Strasbourg.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-