Attentat de Strasbourg: le témoignage des parents du terroriste Chérif Chekatt (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Attentat de Strasbourg: le témoignage des parents du terroriste Chérif Chekatt (vidéo)

Publié le 16/12/2018 à 11:18 - Mise à jour le 17/12/2018 à 07:23
© Patrick HERTZOG / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La garde a vue des proches de Chérif Chekatt, terroriste de l'attentat de Strasbourg, a été levée samedi soir. Ses parents, Abdelkrim Chekatt et Rouadja Rouag, ont témoigné dans les médias. Le père savait que son fils était radicalisé et aurait aimé pouvoir empêcher son fils de commettre cet attentat.

Chérif Chékatt, terroriste de la fusillade du marché de Noël de Strasbourg, a été abattu jeudi par la police alors que ses proches, ses deux frères et ses parents, étaient interrogés. Ils ont finalement été relâchés samedi 15.

Les parents du jeune homme de 29 ans qui a tué quatre personnes (bilan provisoire) et blessé 12 autres innocents ont témoigné face à la caméra de France 2 samedi.

Abdelkrim Chekatt, le père du terroriste qui est d'ailleurs lui-même fiché S pour radicalisation, a expliqué avoir vu son fils ''trois jours'' avant l'attentat. Il a assuré que Chérif Chekatt ne lui avait pas parlé de son plan macabre.

A voir aussi: Strasbourg - la garde à vue des 4 membres de la famille de Chekatt levée

"Je l'aurais dénoncé à la police. Comme ça, il n'aurait tué personne et il ne se serait pas fait tuer", a-t-il expliqué. Pendant la cavale du meurtrier, il a d'ailleurs tenté de le contacter en vain. "Il était sur messagerie".

Il a aussi raconté que Chérif Chekatt défendait les actions de l'Etat islamique. "Il disait que Daech combattait pour la juste cause, je lui ai répondu de laisser tomber, qu'il ne voyait pas les atrocités qu'ils commettent, les décapitations, les gens brûlés vifs...".

En outre, le père de famille s'est lui même rendu à la police lorsqu'il a appris que son fils était soupçonné d'avoir commis un attentat.

La mère de Chérif Chekatt, Rouadja Rouag, a quant à elle été très choquée lorsqu'elle a appris la nouvelle. ''Je suis choquée, je vais mourir'', s'est-elle même dit. "J'étais choquée, pas uniquement pour mon fils, mais surtout pour les victimes, les familles des gens qui sont morts. J'avais du mal à comprendre que c'était mon fils qui avait fait ça...", s'est-elle souvenue.

A lire aussi:

Alerte - Chérif Chekatt a été tué par la police à Strasbourg

Tué dans l'attentat de Strasbourg, Kamal avait fui la violence en Afghanistan

Attentat de Strasbourg: Macron dépose une rose blanche devant un mémorial improvisé

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les parents de Chérif Chekatt, terroriste de l'attentat de Strasbourg, ont témoigné après leur garde à vue.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-