Attentat déjoué à Paris: six personnes en garde à vue, un suspect "fiché S" avait des contacts en Syrie

Attentat déjoué à Paris: six personnes en garde à vue, un suspect "fiché S" avait des contacts en Syrie

Publié le 05/10/2017 à 10:48 - Mise à jour à 10:54
© Thomas SAMSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les investigations sur la tentative d'attentat aux bonbonnes de gaz, déjouée dans la nuit de vendredi à samedi, se poursuivent. Mercredi, six individus (cinq hommes et une femme) ont été arrêtés puis placés en garde à vue. Un homme radicalisé et "fiché S", Aymen B., figure dans ce groupe. Il aurait établi des contacts avec des djihadistes français en Syrie.

Six gardées à vue. Au total, dans l'enquête sur la tentative d'attentat aux bonbonnes de gaz dans le XVe arrondissement de Paris (rue Chanez), six personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. Cinq hommes, dont deux radicalisés et "fichés S", avaient été d'abord arrêtés mercredi 4 à Arpajon et Draveil (en Essonne) ainsi qu'à Villejuif (dans le Val-de-Marne). Et dans la soirée, les autorités ont aussi mis la main sur une femme de 24 ans.

Une enquête en flagrance a été ouverte par le parquet de Paris pour "associations de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste".

L'un des deux hommes connu du Renseignement car déjà surveillé par le passé (puisque suspecté de radicalisation et "fiché S" par la DGSI) fait office de suspect n°1. Il s'agit d'un certain Aymen B., une quarantaine d'années, responsable d'une entreprise de VTC à Brétigny-sur-Orge selon Le Parisien.

Ses empreintes ont été retrouvées sur au moins une bonbonne de gaz. Il serait entré en contact avec des djihadistes français positionnés en Syrie. Et ce n'est pas la seule information qui en dit long sur la malveillance de l'individu. Puisque toujours selon Le Parisien, il aurait aussi essayé de s'acheter un fusil d'assaut kalachnikov récemment.

Son domicile rue Clément-Ader à Brétigny-sur-Orge, où il vit avec sa femme et ses enfants, a été perquisitionné mercredi, mettant le quartier en émoi et stupéfiant les voisins, qui ne soupçonnaient rien de ses projets terroristes.

Les enquêteurs s'attèlent aussi à savoir pourquoi les terroristes présumés ont visé cet immeuble du XVe arrondissement de Paris. Une des pistes mène à une erreur d'adresse. Le groupe aurait en effet cherché à atteindre un journaliste soutien de Vladimir Poutine et publiquement très virulent contre l'islamisation. Sauf qu'ils n'ont semble-t-il pas choisi la bonne personne puisque le journaliste en question (Olivier R.) a lui-même expliqué sur un site d'extrême droite où il est contributeur que c'était un homonyme: "L'attentat qui a visé mon homonyme prouve bien que nous sommes en guerre".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'attentat déjoué visait un immeuble du XVe arrondissement de Paris, dans lequel réside un homonyme d'un journaliste connu pour ses chroniques virulentes contre l'islamisation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-