Attentat déjoué à Montpellier: Sarah, l’adolescente de 16 ans, "regrette" selon son avocat

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Attentat déjoué à Montpellier: Sarah, l’adolescente de 16 ans, "regrette" selon son avocat

Publié le 16/02/2017 à 11:36 - Mise à jour à 12:14
©Jean-Sébastien Evrard/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une semaine après l'arrestation dans l'Héraut de trois personnes soupçonnées d'avoir organisé un "attentat imminent", Sarah, la jeune fille de 16 ans arrêtée, "regrette" selon son avocat.

Il y une semaine, vendredi 10, un trio composé de Thomas, 20 ans, sa compagne Sarah, 16 ans, et Malik, 33 ans, ont été arrêtés respectivement à Clapiers, Montpellier et Marseillan. Ils sont soupçonnés d'avoir préparé un attentat "imminent", d'après Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur. Les deux hommes ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle" et "fabrication et détention d'explosifs en bande organisée". L'adolescente est quant à elle poursuivie pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle" et "apologie du terrorisme", rappel France Bleu Hérault.

Maître Frank Berton, l'avocat de Sarah, a assuré que la Montpelliéraine de 16 ans a fondu en larme devant le juge et a dit regretter son acte. "Elle a dit aux enquêteurs qu'elle regrettait, qu'elle demandait pardon et qu'elle avait été égoïste", a-t-il expliqué mardi 14 à la presse. Puis d'ajouter: "Dès sa garde à vue, elle a dit qu'elle ne partageait pas les idées de Daesh, (...) son allégeance était une allégeance utopiste, et croyez moi, ceux qui font allégeance ne s'expriment pas ainsi devant les services de police et encore moins devant les juges d'instruction".

Maître Frank Berton décrit une adolescente isolée, fragilisée et cherchant du réconfort après le divorce de ses parents. Chose qu'elle n'est parvenue à trouver que dans sa conversion rapide à l'islam sur Internet. "Elle va être happée par des sites de plus en plus en plus dangereux et elle va se mettre en tête de se marier parce qu'elle a trouvé ce garçon et elle a l'impression que si elle ne le fait pas sa vie n'a plus de sens", a-t-il expliqué.

En apprenant les projets d'attentat de Thomas, l'homme de 20 ans rencontré sur Facebook et déjà fiché S pour avoir voulu rejoindre la Syrie en 2015, la jeune fille est en désaccord. Après trois consultations "sur le du site stop-djihadistes", Sarah, amoureuse, a échoué dans sa tentative de faire marche arrière. Devant les enquêteurs, elle a avoué ne pas avoir eu la force et "avoir été égoïste", selon Frank Berton.

Aujourd'hui Sarah dort en prison dans le sud de la France. Selon son avocat, le processus de désembrigadement a déjà commencé dans son esprit. "La machine judiciaire est en place (...) elle peut être rattrapée, cette gamine. Je suis optimiste pour sa santé mentale, sa personnalité peut être reconstruite".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Sarah a dit aux enquêteurs "qu'elle regrettait, qu'elle demandait pardon et qu'elle avait été égoïste".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-