Attentat manqué à Villejuif: des éléments accablent Sid Ahmed Glam

Attentat manqué à Villejuif: des éléments accablent Sid Ahmed Glam

Publié le 06/07/2015 à 17:00 - Mise à jour à 17:06
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

L'étau semble se resserrer atour de Sid Ahmed Glam. Le principal suspect dans l'affaire de l'attentat déjoué contre une église de Villejuif aurait tenu des propos qu'il l'accablerait. Alors que fin juin le jeune homme s'était défendu en expliquant avoir tenté de faire échouer l'attentat.

La défense de Sid Ahmed Glam, principal suspect dans l'attentat manqué de Villejuif où Aurélie Châtelain a été tuée, semble s'effriter. En effet, le jeune homme avait assuré aux enquêteurs en charge du dossier avoir essayé d'empêcher l'attentat. Toutefois, les dernières informations sur le dossier révélées par RTL mettent encore un peu plus à mal la version, rocambolesque, de Sid Ahmed Glam.

Selon la radio, quelques jours après l’arrestation de Sid Ahmed Ghlam les enquêteurs ont capté une conversation téléphonique de la mère du terroriste présumé. A son interlocuteur elle affirme que son fils  "lavait prévenu qu’il ne resterait pas vivant". Une intention marquée de mourir en martyr donc.

Les policiers ont aussi mis la main sur un e-mail que le suspect avait envoyé à sa compagne lui demandant explicitement de cacher son appartenance à la religieuse "dans la rue, fais comme si tu n’étais pas musulmane". Il y aurait également fustigé les femmes qui n'épouseraient pas des "moudjahiddine" (combattants islamistes, NDLR). "Si une femme se marie avec un autre qu'un moudjahidine, c'est comme si elle mourrait célibataire", était-il écrit.

Fin juin, Sid Ahmed Glam, avait expliqué aux enquêteurs que c'est un complice qui aurait tué Aurélie Châtelain pour lui voler son véhicule. Complice dont il a refusé de donner l'identité. Un meurtre qui l’aurait poussé à se tirer volontairement dans la cuisse pour éviter d’avoir à commettre l’attentat programmé dans l’église de Villejuif et ne pas avoir à rendre de compte à ses mystérieux commanditaires en Syrie.

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Sid Ahmed Glam aurait fait part à sa mère de son intention de mourir en martyr.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-