Attentats de Paris: Abrini, le complice présumé d'Abdeslam recherché

Attentats de Paris: Abrini, le complice présumé d'Abdeslam recherché

Publié le 25/11/2015 à 07:11
©Police fédérale belge
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les terroristes impliqués dans les attentats de Paris ne se limitent visiblement pas aux seuls commandos kamikazes. Alors que Salah Abdeslam, logisticien présumé, est toujours recherché, un possible complice a été identifié en sa compagnie deux jours seulement avant les attaques. Un mandat d'arrêt international a été émis à l'encontre de ce suspect présenté comme Mohamed Abrini, 30 ans.

"Dangereux et probablement armé", l'homme est "activement recherché". Un mandat d'arrêt international ainsi qu'un avis de recherche on été émis à l'encontre d'un certain Mohamed Abrini (30 ans), soupçonné d'être un complice de Salah Abdeslam. Ce suspect a été filmé en compagnie du logisticien présumé des attentats qui ont ensanglanté Paris et Saint-Denis quelques jours avant les attaques.

Ce sont des images de vidéosurveillance qui ont parlé. Mohamed Abrini a ainsi été filmé le 11 novembre, soit deux jours avant les massacres, vers 19 heures dans une station-service de Ressons (département de l'Oise, au nord de Paris), au volant de la Clio noire identifiée comme le véhicule utilisé par Abdeslam le 13 novembre pour conduire un commando kamikaze au Stade de France. Cette voiture a ensuite été retrouvée mardi 17 dans le 18e arrondissement de Paris.

Né le 27 décembre 1984, Mohamed Abrini mesure 1m75 et est de corpulence athlétique, il a la peau mate, les yeux bruns, les cheveux foncés et le visage fin, selon la description de la police fédérale belge. Dans un appel à témoins publié sur internet, les autorités d'outre-Quiévrain demandent de les prévenir (au 00.32.26.40.35.37, un numéro belge) plutôt que de tenter d'agir seul contre cet homme présumé armé et dangereux.

Le procureur de Paris François Molins, qui tenait une conférence de presse au moment où les autorités fédérales belges ont publié leur avis de recherche, a lui aussi évoqué ce suspect. Sans dévoiler l'identité de ce suspect, mais révélant que son ADN a été retrouvé dans la Clio noire, le patron de l'enquête française sur les attentats du 13 novembre a confirmé qu'un individu "belgo-marocain" a été vu "dans une station essence dans l'Oise le 11 novembre" avec Salah Abdeslam. Il s'agirait donc bien du même homme.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les photos de l'homme présenté comme Mohamed Abrini diffusées par la police fédérale belge.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-