Attentats du 13 janvier: l'identité du kamikaze inconnu révélée

Attentats du 13 janvier: l'identité du kamikaze inconnu révélée

Publié le 18/01/2017 à 12:28 - Mise à jour à 12:39
©Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'identité d'un des terroristes du 13 novembre -un kamikaze du Stade de France- a été révélée par la décalcification de documents de la DGSE. Il s'agirait selon ces conclusions d'un irakien d'une vingtaine d'années, arrivé en Europe début octobre 2015 en se faisant passer pour un migrant.

Plus d'un an après, l'un des terroristes qui a participé aux attentats du 13 novembre en se faisant exploser au Stade de France restait encore officiellement anonyme. Du moins pour le public puisque selon les informations du Parisien, il avait été identifié par la DGSE début 2016, comme en témoignent des documents déclassifiés et versés au dossier de l'instruction.

Si cette identification a pris plusieurs semaines aux services de renseignement français, c'est que le corps du kamikaze a été soufflé par l'explosion. Un passeport syrien déchiqueté avait bien été retrouvé à proximité, mais il ne constituait pas une preuve de l'identité du terroriste. En effet, dans sa conquête du territoire syrien, l'Etat islamique a récupéré de nombreux passeports vierges.

Selon ces documents, le kamikaze n'était donc pas syrien mais irakien et répondait au nom d'Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi. Toujours selon Le Parisien, il était âgé d'une vingtaine d'années et venait de Mossoul, ville conquise par Daech en 2014 et actuellement visée par une importante offensive de l'armée irakienne et de la coalition. L'homme serait le benjamin d'une fratrie de cinq et deux de ses frères auraient également rejoint l'Etat islamique. L'un d'eux est soupçonné par la DGSE d'avoir gagné l'Europe pour y commettre des attentats. Pour le "martyre" de leur fils, les parents du jeune homme auraient reçu 5.000 dollars et des moutons.

Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi aurait profité du flot de réfugiés et de ses faux papiers pour gagner l'Europe et plus précisément l'île grecque de Leros, le 3 octobre 2015, avec des complices.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Le kamikaze dont l'identité restait incertaine serait Ammar Ramadan Mansour Mohamad al Sabaawi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-