Aude: une adolescente tuée par un TGV sur un passage autorisé, un bébé miraculé

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Aude: une adolescente tuée par un TGV sur un passage autorisé, un bébé miraculé

Publié le 02/07/2018 à 07:48 - Mise à jour à 07:50
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une jeune fille de 16 est morte après avoir été percutée par un TGV en gare de Coursan (Aude), dimanche. Elle traversait les voies sur un passage autorisé avec un bébé au moment de la collision. L'enfant est sain et sauf.

Une jeune fille de 16 ans est morte après avoir été percutée par un TGV en gare de Coursan (Aude), dimanche 1er. Elle était en train de traverser les voies sur un passage prévu à cet effet avec un enfant dans une poussette au moment du drame.

Elle a été projetée par le train mais, par miracle, la poussette n'a pas été percutée et le nourrisson qui s'y trouvait s'en est sorti indemne. Le secours ont été prévenus et ont pris en charge la victime, un hélicoptère a notamment été dépêché sur place mais ces moyens se sont révélés vains face à la violence du choc.

Les circonstances dans lesquelles ce malheur a eu lieu restaient encore mystérieuses ce lundi 2 et une enquête devra les établir. Elle devra notamment découvrir pourquoi l'adolescente se trouvait à cet endroit à l'arrivée du train.

Lire aussi: SNCF - une femme porte plainte après un accident sur un passage à niveau

Si aucune thèse ne peut être définitivement privilégiée si tôt après les faits, la jeune fille n'aurait tout simplement ni vu ni entendu arriver le TGV, selon les premiers éléments rapportés par L'Indépendant. Cela alors que celui-ci aurait bien averti de sa présence par un signal sonore.

La jeune fille se trouvait sur une voie piétonnière (ou passage planchéié), un passage autorisé pour traverser les rails et obligatoire pour sortir de la gare. Ces zones ne sont équipées de barrières qu'à titre expérimentale depuis 2014 selon la SNCF.

"Depuis l’an 2000, un programme dote peu à peu toutes les gares d’équipements de traversée des voies, standardisés selon un référentiel précis. Pour chaque point d’arrêt, le type d’installation (passage planchéié, passerelle, passage souterrain) est choisi selon les spécificités du site (trafic, vitesse des trains, visibilité, etc.)", précise la société de chemins de fer. En 2011, un plan de sécurisation a été mis en place, privilégiant les passerelles ou passages sous-terrain qui offrent une meilleure protection.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La jeune fille traversait sur une voie piétonnière (ou passage planchéié) avec un bébé lorsque le TGV l'a percutée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-