Auge: la petite commune de la Creuse fête une première naissance depuis 50 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Auge: la petite commune de la Creuse fête une première naissance depuis 50 ans

Publié le 11/04/2017 à 13:12 - Mise à jour à 13:39
©Julien Haler/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La commune d'Auge dans la Creuse a connu un bel événement au début du mois d'avril. Pour la première fois depuis 50 ans la mairie a enregistré une naissance. Il s'agit d'une petite fille.

Moment exceptionnel à Auge dans le département de la Creuse lundi 3. Pour la première fois depuis 50 ans, la commune a enregistré une naissance dans le registre de la mairie, a rapporté France Bleu Creuse lundi 10.

Née dans le jardin de ses parents vers deux heures du matin, la petite Axelle a mis fin à un demi-siècle sans aucune naissance dans sa commune. Une période tellement longue qu'Elisabeth Henry, la maire d'Auge, et la secrétaire de la mairie ne connaissaient plus la démarche à suivre pour déclarer une naissance.

En voyant le père d'Axelle, Jean Bruyère, arriver à la mairie, les deux femmes ont contacté les services d'Etat civil de Montluçon afin de mieux se renseigner. "Nous avons bien les registres de naissance il n'y a pas de souci. Mais nous ne savions pas comment il fallait faire et nous ne voulions pas faire d'erreur", a expliqué Elisabeth Henry.

Jean et Cyrielle Bruyère, qui étaient déjà parents de deux enfants, ne sont pas originaires d'Auge: "Nous avons beaucoup aimé ce village et nous avions l'opportunité d'acheter, alors nous n'avons pas laissé notre chance passer", a expliqué le papa. La famille s'est donc installée dans la commune où plus aucune école n'existe. La naissance d'Axelle représente peut-être un renouveau. Elle est d'autant plus particulière que la petite fille est devenue... la 100e habitante du village.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La petite fille est devenue la 100e habitante du village.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-