Auschwitz: polémique après la vidéo du député américain Clay Higgins dans une chambre à gaz

Auschwitz: polémique après la vidéo du député américain Clay Higgins dans une chambre à gaz

Publié le 06/07/2017 à 12:59 - Mise à jour à 13:15
© Janek Skarzynski / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un membre républicain du Congrès, Clay Higgins, a été critiqué pour avoir tourné lundi une vidéo à l'intérieur d'une chambre à gaz dans l'ancien camp de concentration d'Auschwitz. Il s'est excusé mercredi.

Le musée national d'Auschwitz-Birkenau lui a répondu. L'élu de Louisiane (Sude des Etats-Unis) Clay Higgins a créé la polémique en publiant lundi 3 une vidéo de cinq minutes tournée alors qu'il se trouvait au camp de concentration d'Auschwitz, en Pologne. Dans cette vidéo, le membre du congrès fait des commentaires sur l'horreur des camps de concentration et bifurque sur la situation des Etats-Unis: "Voilà pourquoi notre sécurité intérieure doit être renforcée et notre armée invincible", commente-t-il avant d'ajouter:"il est difficile de s'éloigner des chambres à gaz et des fours crématoires sans un sentiment d'engagement très sobre, un engagement inébranlable, à faire en sorte que les Etats-Unis soient protégés des maux du monde".

Le musée national d'Auschwitz-Birkenau a réagit mardi 4 à la vidéo sur Twitter: "tout le monde a le droit à des réflexions personnelles. Cependant, à l'intérieur d'une ancienne chambre à gaz, il devrait régner un silence triste. Ce n'est pas une scène". L'organisation a tenu à rappeler l'inscription qui se trouvait sur le panneau à l'entré de la pièce, "vous êtes dans un bâtiment dans lequel les SS ont assassiné des milliers de personnes. Restez silencieux s'il vous plaît, souvenez-vous de leur souffrance et soyez respectueux de leur mémoire".

Le membre du Congrès s'est excusé mercredi 5: "je présente mes excuses sincères pour une peine involontaire", il a également reconnu que son "message a causé de la peine" a-t-il déclaré dans un communiqué. Sa vidéo a été retirée.

Clay Higgins s'était déjà fait connaître en juin dernier lorsqu'il avait appelé à "tuer" tous les "suspects musulmans radicalisés" rappelle Slate.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le membre du Congrès américain Clay Higgins a créé une polémique en publiant une vidéo tournée dans le camp de concentration d'Auschwitz.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-