Aussonne: arrêté en ville à 118 km/h, un automobiliste explique avoir voulu "nettoyer son filtre à particules"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Aussonne: arrêté en ville à 118 km/h, un automobiliste explique avoir voulu "nettoyer son filtre à particules"

Publié le 25/10/2017 à 13:33 - Mise à jour à 14:06
©Witt/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un automobiliste roulant à 68 km/h au-dessus de la limite autorisée a été arrêté à Aussonne, près de Toulouse, dans la nuit de mardi à mercredi. Il a fourni une excuse étonnante aux gendarmes. S'il roulait si vite, c'était pour nettoyer son filtre à particules. Bien tenté… mais son permis lui a tout de même été retiré sur le champ.

Lorsqu'un automobiliste est pris en faute, que ce soit pour un excès de vitesse ou une surconsommation d'alcool, il essaye toujours de se justifier pour amoindrir sa sanction. Parfois ça marche. Et parfois ça ne marche pas du tout. Comme pour cet homme qui roulait, dans la nuit de mardi 24 à ce mercredi 25, à 118 km/h sur une portion de route limitée à 50 km/h.

Les faits se sont déroulés au niveau de la commune d'Aussonne, près de Toulouse, en Haute-Garonne. La gendarmerie du département, qui a l'habitude de partager sur sa page Facebook ses découvertes insolites et les infractions qui sortent de l'ordinaire, a expliqué que l'automobiliste en question avait sorti une excuse étonnante pour justifier son grand excès de vitesse (68 km/h au-dessus de la limite autorisée).

Après avoir été arrêté, "le contrevenant (a expliqué) qu'il a roulé aussi vite afin de nettoyer le filtre à particule de son véhicule".

Evidemment, les gendarmes du GNSI de la compagnie de gendarmerie de Toulouse-Mirail, bien que peut-être attendris par l'audace de l'automobiliste, lui ont retiré sur le champ son permis de conduire, qui a été transmis au service compétent en préfecture de Haute-Garonne. Préfecture qui prendra prochainement une mesure de suspension administrative comprise entre trois et six mois.

Ce ne sera pas la seule sanction que subira cet individu puisqu'il devra aussi répondre de ses actes devant le tribunal de Toulouse. Il risque une forte amende (3.750 euros) ainsi qu'une peine de prison (jusqu'à trois mois), voire une peine complémentaire en cas de récidive.

La prochaine fois que son filtre à particules sera encrassé, il ferait mieux d'acheter une solution nettoyante, très efficace pour ce genre de problèmes, ou de confier son véhicule à un garagiste qui saura quoi faire.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La gendarmerie de Haute-Garonne a raconté cette arrestation sur sa page Facebook.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-