Australie: une surfeuse de 17 ans tuée par un requin

Australie: une surfeuse de 17 ans tuée par un requin

Publié le 18/04/2017 à 08:54 - Mise à jour à 09:04
©AllanLee/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une jeune fille de 17 ans a trouvé la mort lundi en Australie après avoir eu la jambe arrachée par un requin, probablement un "grand blanc". Elle était en train de surfer dans le Sud-Ouest du pays lorsque l'attaque a eu lieu sous les yeux de sa famille.

Une adolescente de 17 ans a été tuée lundi par un requin en Australie. La jeune fille surfait lorsqu'elle a eu la jambe arrachée par le squale.

Le drame a eu lieu dans l'après-midi aux alentours de Wylie Bay, près de la ville d’Esperance, sur la côte sud-ouest de l'Australie, sous les yeux de la famille de la victime. L'adolescente était en train de surfer avec son père. Soudain, un requin l'a saisie et l'a entraînée vers le fond. Alerté par les hurlements, son père l'a vu remonter à la surface après que le squale lui a emporté la jambe.

Il a pu ramener sa fille sur la plage d'où sa femme et ses deux plus jeunes filles ont assisté à la scène et prévenu les secours. Malheureusement, la surfeuse n'a pas survécu à ses blessures. Victime d'une importante hémorragie, elle a pu être conduite inconsciente à l'hôpital où, malgré les tentatives des médecins, le décès a été rapidement prononcé.

Les autorités locales ont fermé la plage de Wylie Bay, a précisé le journal local The West Australian. La tragédie semble déjà raviver sur place le débat sur la nécessité de capturer ou de tuer les requins en cas d'attaque. Selon cette même source, il est probable que l'attaque soit le fait d'un requin blanc, espèce particulièrement présente dans les eaux du Sud-Ouest australien. Trois ans auparavant, une attaque de "grand blanc" avait déjà coûté son bras à un surfer sur cette même plage.

Célèbre pour ses spots de surf, l'Australie l'est aussi pour ses requins. Elle a connu une quinzaine d'attaques e 2016 dont deux mortelles. Ce chiffre est en augmentation, non pas à cause d'un plus grand nombre de requins selon les spécialistes, mais à cause de la plus importante présence des hommes sur leur territoire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les eaux de cette région sont connues pour abriter des requins blancs.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-