Australie: pour sauver un requin, une femme l'attrape à mains nues (vidéo)

Australie: pour sauver un requin, une femme l'attrape à mains nues (vidéo)

Publié le 11/10/2017 à 14:49 - Mise à jour à 15:05
©Stefan Sauer/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis que les internautes l'ont vu attraper un requin à mains nues dans une piscine océanique (d'eau de mer) en Australie. La vidéo a été visionnée plus de 100.000 fois et partagée des centaines de fois.

Elle fait le buzz sur les réseaux sociaux. En Australie, une femme prénommée Melissa Hatheier a surpris les internautes par son sang-froid. Dans une vidéo publiée sur Facebook, on la voit en train d'attraper à requin à mains nues alors qu'elle est en train de se baigner dans une piscine océanique (d'eau de mer) de l'Oak park, à Cronulla. Coincé, l'animal ne pouvait plus rejoindre l'océan. C'est pourquoi, elle a décidé de le prendre pour le relâcher dans son milieu naturel, juste à côté.  

Les faits se sont produits lundi 10. "Ma mère nage ici chaque matin avec des amis et ils m'ont alertée qu'il y avait un requin. Donc je suis venue voir", a-t-elle raconté au site ABC. Et d'ajouter: "Je l'ai vu, c'était juste un petit requin dormeur, je me suis dit que je devais juste le jeter". Au total, depuis sa publication, la séquence a d'ores et déjà été visionnée par plus de 100.000 personnes et a été partagée des centaines de fois.

Parfois confondu avec le requin tigre, le requin dormeur est totalement inoffensif. Il s'agit d'une espèce que l'on rencontre générale à proximité de la Polynésie ou en Australie, et plus généralement dans l'océan Indien ou en mer Rouge. Il est actif la nuit et passe ses journées posé sur le sable, dans des failles, des petites grottes ou des cavités du récif.

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu en février dernier là aussi en Australie. Un homme avait aperçu non loin de la plage un requin qui était en train de se débattre. Alors pour le libérer d'une ligne de pêche, il l'avait saisi par la queue et l'avait traîné jusque sur le rivage. L'hameçon qui lui entravait la mâchoire avait finalement pu être retiré par son sauveur et l'un de ses amis. Le squale avait finalement pu regagner l'océan. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le requin a finalement pu rejoindre l'océan (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-