Un adolescent se fait dévorer les pieds par des créatures marines (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un adolescent se fait dévorer les pieds par des créatures marines (vidéo)

Publié le 07/08/2017 à 15:41 - Mise à jour à 16:04
©Capture d'écran YouTube/ @The Promoter
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La baignade a viré au drame pour un adolescent de 16 ans dans la banlieue de Melbourne, dans l'Etat de Victoria, en Australie. Le jeune homme s'est retrouvé avec les pieds dévorés par de possibles puces de mer.

Les faits se sont déroulés samedi 5 en fin d'après-midi. Fatigué après son entraînement de foot, Sam Kanizay, un adolescent de 16 ans de la banlieue de Melbourne, dans l'Etat de Victoria, en Australie, a trempé ses jambes dans l'eau d'une plage de Brighton. Mais c'est une scène d'horreur à laquelle a assisté le jeune homme au moment de sortir ses jambes de l'eau. "Je suis sorti (de l'eau) et vu ce que je pensais être du sable sur mes jambes (...) J'ai regardé en bas et j'ai remarqué que j'avais du sang partout sur mes chevilles", a raconté le jeune homme à la chaîne ABC.

Une fois chez lui, il remarque que sa jambe est recouverte de centaines de minuscules blessures. "On aurait dit des centaines de petits trous d'aiguilles, ou de morsures de la taille d'une tête d'épingle, partout sur mes chevilles et le dessus de mon pied".

Inquiétés, ses parents ont décidé de l'emmener immédiatement à l'hôpital, mais même les médecins ne savaient pas ce qui avait pu causer ce genre de blessures. "Ils ont appelé de nombreuses personnes, des experts en toxicité, des experts marins et d'autres médecins des environs de Melbourne... mais personne ne savait", a raconté le père de la victime, Jarrod Kanizay.

Déterminé à vouloir découvrir ce qui avait pu causer de telles blessures à son fils, le père s'est rendu sur la plage avec des morceaux de viandes rouges afin de recueillir un échantillon de ces "bêtes marines". Il a posté sur Youtube une vidéo montrant ces "bestioles" dévorer la viande.

Alistair Poore, un chercheur interrogé par The Guardian, estime qu'il pourrait s'agir de "puces marines". Une hypothèse soutenue par le biologiste Genefor Walker-Smith dans les colonnes du Herald Sun qui confirme qu'il s'agissait de puces de mer, et plus particulièrement des lysianassid, une espèce carnivore qui ne s'attaque pourtant pas à l'homme habituellement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour attraper ces puces de mer, le père de l'adolescent les a attiré avec de la viande rouge.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-