Avant Christchurch, les autres attentats terroristes d'extrême droite

Avant Christchurch, les autres attentats terroristes d'extrême droite

Publié le 15/03/2019 à 11:01 - Mise à jour à 11:24
© Laurent FIEVET / TV New Zealand/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'attentat de Christchurch, visant deux mosquées dans cette ville de Nouvelle-Zélande ce vendredi 15, a fait au moins 49 victimes. Le tireur présumé, Brenton Tarrant, est connu pour être un extrémiste de droite violent en Australie. Retour sur les autres attentats d'extrême droite dans le monde.

Ce vendredi la Nouvelle-Zélande a subi un attentat qui a fait au moins 49 victimes et dont le bilan risque encore de s'alourdir. Deux mosquées ont été visées par (au moins) un tireur, Brenton Tarrant.

Ce jeune homme de 28 ans est Australien. Dans son pays, il est connu pour être un extrémiste de droite et violent. Ce n'est pas la première fois qu'un attentat est perpétré par un suspect avec le même profil dans le monde.

Le plus marquant est sans doute celui d'Anders Breivik le 22 juillet 2011 en Norvège. Alors âgé de 31 ans, il avait d'abord commis un attentat à la bombe devant un immeuble gouvernemental à Oslo. Pas moins de 950 kg d'explosifs cachés dans une camionnette explosent et font huit morts.

La même journée, le Norvégien a perpétré une tuerie de masse sur l'île d'Utoya, où se déroulait un camp de la ligue des jeunes du parti travailliste. Ce nationaliste blanc, antiféministe, islamophobe et ultranationaliste tuera alors 69 personnes, la plupart étaient des jeunes.

A voir aussi: Alerte - Attentat terroriste en Nouvelle-Zélande - au moins 49 morts dans deux fusillades de mosquées

Dans la nuit du 18 juin 2015 la fusillade de l'église de Charleston, en Caroline du Sud aux Etats-Unis, a fait neuf morts. Un jeune américain, Dylann Roof voulait "déclencher une guerre raciale" et a attaqué cette église fréquentée par la communauté noire de la ville.

Le 22 juillet 2016, cinq ans jour pour jour après l'attentat d'Anders Breivik, l'Allemand David Ali Sonboly pénètre dans un centre commercial de Munich et tire dans la foule. Neuf personnes trouveront la mort et 27 autres seront blessées par cet homme inspiré par le terroriste Norvégien et vouant une haine contre les communautés turque et arabe.

Le 29 janvier 2017 à Québec, au Canada, un jeune étudiant de 27 ans sympathisant de Donald trump et de Marine Le Pen commet un attentat avec une arme semi-automatique dans une mosquée. Six personnes meurent et huit autres sont blessées.

Le 29 juin 2017 à Créteil, un homme au volant de son 4x4 tente à plusieurs reprises de renverser des fidèles de la mosquée en vain. Il sera finalement arrêté après avoir pris la fuite.

Quelques jours plus tard le 12 août à Charlottesville, aux Etats-Unis, un suprématiste blanc commet un attentat à la voiture bélier en marge d'une manifestation d'extrême droite. James Alex Fields Junior, 20 ans et fervent suprématiste, lance sa voiture vers des contre-manifestants. Il provoquera la mort d'une personne et en blessera 28 autres.

Le 3 février 2018, après le viol et le meurtre d'une jeune femme par trois Nigérians, un ancien candidat du parti d'extrême droite de la Ligue du Nord tue six migrants par balle alors qu'il sillonne la ville de Macerata (Italie).

Enfin le dernier attentat en date commis par un suspect extrémiste de droite a eu lieu à Pittsburgh, aux Etats-Unis. Le 27 octobre 2018 le nationaliste blanc Robert Bowert tue 11 juifs lors de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh.

Cette liste se concentrant sur les attentats perpétrés ces dernières années est bien sûre non-exhaustive.

Ce vendredi peu avant 11h, le bilan de l'attaque de Christchurch était de 49 personnes tuées et 48 autres blessées.

A lire aussi:

Christchurch: le terroriste d'extrême droite avait annoncé le massacre sur Internet

Attentat en Nouvelle-Zélande: qui est Brenton Tarrant le terroriste présumé d'extrême droite

Mosquées en Nouvelle-Zélande: le tireur a diffusé l'attaque en direct, publié un "manifeste"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




De nombreux attentats terroristes d'extrême droite ont déjà été perpétrés dans le monde ces dernières années.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-