Avant la tuerie Christchurch, le don de Brenton Tarrant aux identitaires

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Avant la tuerie Christchurch, le don de Brenton Tarrant aux identitaires

Publié le 27/03/2019 à 20:55 - Mise à jour à 20:57
©Romain Lafabregue/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'auteur de la tuerie islamophobe de Christchurch Brenton Tarrant avait versé 1.500 euros à la branche autrichienne de Génération identitaire début 2018. Les éventuels liens entre le terroriste et certains groupes d'ultra droite seraient étudiés par les services de renseignement. L'homme a affirmé dans son manifeste avoir "interagi" avec beaucoup de "groupes nationalistes".

Le terroriste d'ultra droite australien Brenton Tarrant avait fait avant la tuerie de Christchurch un don de 1.500 euros à la branche autrichienne de Génération identitaire. Martin Sellner, le leader de l'organisation dans ce pays a reconnu avoir reçu, début 2018, cette somme de la part de celui qui allait un an plus tard abattre 50 musulmans dans deux mosquées de Nouvelle-Zélande.

"Désolé, mais je ne peux pas demander à chaque donateur s’il a l’intention de commettre une attaque terroriste dans l’année, et dans ce cas le rembourser", s’est défendu Martin Sellner. Mais ce don interroge sur d'éventuels contacts entre le mouvement et le terroriste, notamment en France.

Voir: Attentat de Christchurch: des complices en France? Le renseignement enquête

"Je ne suis pas membre direct de quelque organisation que ce soit, cependant j’ai donné financièrement à beaucoup de groupes nationalistes et j’ai interagi avec beaucoup d’autres", avait écrit Tarrant dans un manifeste laissé avant l'attentat.

L'homme a notamment passé plusieurs semaines dans l'Hexagone en 2017 et évoqué son dégoût de l'omniprésence à ses yeux des "non-blancs" dans ce même manifeste. Les services de renseignement français chercheraient depuis à savoir s'il a pu avoir des contacts en France au sein de l'ultra droite.

Des membres autrichiens de génération identitaires dont Martin Sellner étaient venus en France début 2018 pour participer à une opération rassemblant les activistes de plusieurs pays d'Europe et visant à bloquer symboliquement le col de l'Echelle dans les Hautes-Alpes, point de passage des migrants venus d'Italie.

Lire aussi:

Vidéo de Christchurch sur Facebook: les critiques deviennent virales

Christchurch: une idéologie d'extrême droite violente répandue par internet

Derrière l'attaque de Christchurch, l'ombre de Breivik et de l'extrême droite

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Génération identitaire avait reçu 1.500 euros du terroriste de Chirstchurch début 2018.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-