Aveyron: le maire interdit la pétanque de nuit à cause des incivilités

Aveyron: le maire interdit la pétanque de nuit à cause des incivilités

Publié le 23/08/2018 à 07:16 - Mise à jour à 07:21
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Pour lutter contre les nuisances sonores nocturnes et les incivilités, le maire de Decazeville dans l’Aveyron a interdit les parties de pétanque la nuit, fin juillet.

C'est un arrêté pour le moins surprenant. Le maire de la commune de Decazeville dans l'Aveyron a décidé d'interdire les "jeux de boules" la nuit et notamment la pétanque, à cause du bruit provoqué par les boules qui s'entrechoquent, le 31 juillet dernier.  

Si la décision peut paraître amusante ou décalée, elle répond toutefois à une réelle demande des habitants selon les autorités municipales qui ont précisé sur la page Facebook que cet interdit "a simplement permis de stopper les agissements de certains individus qui, sur le boulodromme de l'avenue Léon Blum, avaient des attitudes délictuelles et parfois même violentes, empoisonnant les habitants du quartier qui se sont, de fait, retournés vers la mairie".

Voir - Var: les touristes se plaignent du chant des cigales, un maire désabusé

De fait, il est désormais interdit "dans les lieux publics ou accessibles au public et sur tout le territoire de la commune, les bruits gênants par leur intensité, leur durée, leur caractère agressif ou répétitif et ce entre 23h et 8h".

Le premier adjoint de la ville, Alain Alonso,a donc fait savoir "la pratique de la pétanque a été inclue dans l'arrêté car des problèmes ont été constatés avec des individus, et non les clubs, qui, peu soucieux ni des riverains ni de l’argent des contribuables, avaient illégalement trafiqué le système d’éclairage d’un boulodrome et avaient laissé allumé après leur départ".

Pour justifier cet arrêté, la mairie s'est référé au code des collectivités territoriales, le code de la santé publique, le code pénal, la loi du 31 décembre 1992 relative à la lutte contre le bruit et le décret du 18 avril 1995 relatif à la lutte contre le bruit de voisinage. 

Le maire pourra cependant accorder des dérogations individuelles ou collectives pour "des manifestations, fêtes communales ou compétitions sportives".

Lire aussi:

Lozère: dérangée par les cloches de l'église, une vacancière veut les faire taire

Doubs: dérangé par les cloches de l'église, il veut les faire taire

Un homme tué par l'explosion d'une boule de pétanque laissée dans un barbecue

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maire de Decazeville vient d'interdire "les jeux de boules" entre 23 heures et 8 heures.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-