Aveyron: un homme jugé pour "jet de feuilles d'origine végétale" sur un policier

Aveyron: un homme jugé pour "jet de feuilles d'origine végétale" sur un policier

Publié le 13/10/2017 à 16:03 - Mise à jour à 16:24
©Sandrine Néel/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un militant anti-éolien était jugé mardi au tribunal de grande instance de Rodez pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique". Les faits s'étaient déroulés lors d'un rassemblement en janvier dernier.

C'est un procès pas comme les autres qui s'est déroulé mardi 10 au tribunal de grande instance de Rodez, dans l'Aveyron. Un homme comparaissait pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique".

En janvier dernier, ce militant avait participé à une manifestation à Rodez contre l'implantation d'éoliennes. Le rassemblement s'était terminé devant la préfecture. A l'occasion de cet événement totalement pacifique, les participants étaient invités à "apporter de la terre pour enfouir leurs projets" selon Reporterre.

Des branches, de la terre ou encore des feuilles ont donc été déversées aux pieds des policiers, postés devant l'administration où se terminait le cortège. Mais l'acte n'a pas plu aux forces de l'ordre et quelques coups ont été échangés entre les deux parties avant que des CRS dispersent la foule à renfort de gaz lacrymogènes.

Tous les manifestants avaient fini par partir sans demander leur reste et l'incident avait vite été clos. Mais alors que Xavier Auboux, le militant qui comparaissait mardi, quittait la ville, celui-ci a été arrêté par quelques policiers qui l'avaient repéré. Muni d'un Opinel, arme de catégorie D, il a alors été placé en garde à vue et accusé d'avoir frappé l'un des policiers présents un peu plus tôt lors de la rixe.

Il n'en était rien, comme l'ont prouvé les vidéos des caméras de vidéosurveillance. Mais le policier concerné a tout de même voulu porter plainte contre cet électricien intérimaire pour "violences volontaires aggravées avec jet de feuilles d'origine végétale sur personne dépositaire de l'autorité publique". Cependant la victime n'a eu aucun jour d'arrêt de travail ni d'avis médical.

Son avocate pointe surtout du doigt la violence "psychologique" de l'acte de Xavier Auboux sur son client. Le militant a en effet déversé un sac de feuilles sur le policier ou plutôt "de la tourbe, un peu pourrie, c'est tout un symbole: la police-poubelle", a expliqué Me Gosset.

Xavier Auboux risque 500 euros d'amende et les frais de procédure alors que son défenseur a demandé la relaxe, il sera fixé le 14 novembre prochain.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Xavier Auboux comparaissait pour avoir jeté des feuilles sur un policier lors d'une manifestation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-