Avignon: la vedette percute une balise sur le Rhône, un mort et plusieurs blessés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Avignon: la vedette percute une balise sur le Rhône, un mort et plusieurs blessés

Publié le 22/10/2017 à 10:45 - Mise à jour à 10:49
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une jeune touriste anglaise de 20 ans a trouvé la mort dans la nuit de samedi à ce dimanche, sur le Rhône à hauteur d’Avignon (Vaucluse). Une vedette transportant des passagers des berges vers un bateau de tourisme a heurté une balise. Deux personnes ont également été gravement blessées.

La soirée de frivolités au fil de l’eau a viré au drame, dans la nuit de samedi 21 à ce dimanche 22. Un accident de navigation s’est produit sur le Rhône, à hauteur d’Avignon (Vaucluse), coûtant la vie à une personne et en blessant plusieurs autres.

Selon les éléments rapportés par France Bleu Vaucluse, l’incident est survenu alors qu’une navette faisait des allers-retours entre la berge et un bateau de tourisme pour y déposer des participants à l’événement. Lors d’un de ses voyages, et alors que huit personnes se trouvaient à bord, parmi lesquelles quatre touristes anglais, l’embarcation a heurté une balise en fer.

Sous la violence du choc, une jeune Anglaise de 20 ans a été éjectée du bateau et a disparu. Malgré l’intervention de plusieurs dizaines de pompiers, le déclenchement du plan Novi (plan d'urgence pour secourir un nombre important de victimes dans un même lieu), celle-ci n’a pas pu être sauvée. Deux équipes de plongeurs ont été déployées et le corps de la jeune femme a été retrouvé au fond du fleuve.

L’accident a également fait des blessés. Deux personnes gravement touchées ont dû être évacuées vers l’hôpital d’Avignon. Trois autres , blessées plus légèrement, ont quant à elle été transportées vers les hôpitaux de Cavaillon et Orange.

Plusieurs accidents impliquant des bateaux de tourisme ont déjà eu lieu ces derniers mois. En août dernier à Jarnac, un navire avait chaviré sur la Charente et 20 personnes avaient dû être secourues. Aucune victime n’avait été à déplorer. Quelques jours plus tard, c’est un Canadair qui avait failli causé un drame en percutant une péniche, ne faisant par chance aucun blessé.  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq personnes ont dû être transportées à l'hôpital.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-