Avignon: deux petites filles retrouvées seules dans la rue à 5h du matin

Avignon: deux petites filles retrouvées seules dans la rue à 5h du matin

Publié le 18/10/2017 à 16:02 - Mise à jour à 16:14
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un chauffeur de bus a retrouvé deux fillettes de trois et six ans dans la rue ce mercredi au petit matin à Avignon dans le Vaucluse. Laissées seules chez elles par leurs parents, elles ont pris peur et ont quitté leur domicile.

A une heure où tous les enfants dorment encore, une femme qui attendait son bus à Avignon a eu la grande surprise de croiser deux fillettes près d'un arrêt ce mercredi 18 vers 5h du matin.

Les voyant en détresse et complètement paniquées, la passante s'est occupée d'elles. A l'arrivée du bus du Grand Avignon, les deux petites filles ont été mises au chaud à l'intérieur du véhicule en attendant la police.

Les deux sœurs âgées de six et trois ans se sont réveillées un peu plus tôt dans l'appartement où elles résident avec leurs parents. Paniquées par l'absence anormale de ces derniers, elles ont décidé de fuir le logement vêtues de peignoir et chaussées de claquettes.

Conduites à l'hôpital où les médecins ont constaté qu'elles étaient en bonne santé, les fillettes ont ensuite été transportées au commissariat d'Avignon où leur maman a pu les récupérer. Un petit-déjeuner leur a aussi été servi selon France Bleu Vaucluse.

Leur mère a tout de même dû répondre aux questions des forces de l'ordre qui voulaient savoir pourquoi les deux petites s'étaient retrouvées comme ça à errer dans les rues de la ville. Elle leur a expliqué qu'elle avait quitté leur appartement quelques minutes, le temps de conduire le papa à la gare qui était toute proche. Celui-ci devait en effet prendre un train très tôt le matin.

Si les membres du commissariat ont évoqué la "négligence" de la maman, celle-ci a pu repartir avec ses filles et n'a pas été poursuivie.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les petites filles ont été prises en charge par un passante puis par la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-