Avignon: deux jeunes tiraient au hasard sur des passants pour les effrayer, une femme enceinte touchée au ventre

Avignon: deux jeunes tiraient au hasard sur des passants pour les effrayer, une femme enceinte touchée au ventre

Publié le 30/06/2017 à 14:40 - Mise à jour à 14:52
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux jeunes ont été interpellés jeudi à Avignon pour avoir tirer sur des passants avec une carabine à plombs. Une femme enceinte avait été légèrement blessée le week-end dernier par des plombs.

Ce sont des lycéennes qui ont alerté les forces de l'ordre. En effet, en sortant du lycée Philippe-de-Girard d'Avignon dans le Vaucluse, elles s'étaient fait tirer dessus. Sur place, les policiers ont interpellé deux jeunes jeudi 29. Âgés de 18 et 20 ans, ils sont soupçonnés d'avoir fait feu sur des passants pour les effrayer, a indiqué France Bleu Vaucluse.

Les tirs provenaient de l'appartement d'un immeuble situé chemin du Lavarin. En pénétrant dans le logement, les policiers ont découvert les deux suspects. Lors de leur perquisition, les forces de l'ordre ont mis la main sur une carabine à plombs et des munitions dissimulées sous un lit. L’interpellation du plus jeune n’a pas été de tout repos. Ce dernier a proféré plusieurs insultes et s’est rebellé. Il a fallu le maîtriser avant de pouvoir lui passer les menottes.

Placés en garde à vue, les deux suspects ont reconnu les tirs. Pour se justifier ils ont expliqué vouloir s'amuser à faire peur aux passants. Ils ont aussi avoué avoir tiré le week-end dernier en direction de passants, notamment sur une femme enceinte. Elle avait été touchée au ventre.

Heureusement la balle n'avait pas provoqué de dommage ni à la mère, ni à l'enfant à naître. L'ITT de la victime avait été fixée à "zéro jour".  

Les deux jeunes devront répondre de leurs actes devant la justice et doivent être présenté ce vendredi 30 à un magistrat du parquet d'Avignon.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L’interpellation du plus jeune des suspects n’a pas été de tout repos pour les policiers.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-