Avignon: une femme de 88 ans violée à son domicile, l'agresseur n'a pas été identifié

Avignon: une femme de 88 ans violée à son domicile, l'agresseur n'a pas été identifié

Publié le 25/01/2017 à 20:00 - Mise à jour à 20:03
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une femme de 88 ans a été victime d'un viol ce lundi. Deux jours après les faits, le déroulé de l'agression n'est pas encore connu avec exactitude.

C’est un crime partiuclièrement sordide qui a été commis lundi 23 dans une maison d’Avignon, dans le Vaucluse. Une femme de 88 ans a en effet été violée à son domicile et son agresseur est toujours en fuite, deux jours après les faits.

Le déroulé exacte de l’ignoble agression est encore difficile à établir avec certitude. Profondément traumatisée, la femme n’a pas encore pu expliquer aux enquêteurs ce qu’il s’est passé derrière les murs de sa maison.

Le seul témoignage aujourd’hui disponible est celui du facteur qui a peut-être évité que le viol ne se termine encore plus mal par cette femme âgée. Selon les informations du quotidien La Provence, l’octogénaire aurait malgré tout réussi à s’échapper de sa maison et à interpeller une automobiliste qui serait venue à son secours, mais qui n’a apparemment pas croisé le violeur. Le facteur, lui, a par contre surpris l’auteur des faits au moment où il sortait à son tour de la maison. Cherchait-il à fuir ou à rattrapper sa victime? L’enquête ne l’a pas encore formellement établi.

Selon les premières indications données par ce témoin capital et rapportées par Le Dauphiné libéré, le violeur serait un homme âgé de 35 à 40 ans. Il portait un survêtement de couleur foncée et avait une tonsure sur le crâne.

Une recherche d’ADN serait également en cours après un prélèvement sur la victime afin de comparer tout relevé au fichier national automatisé des empreintes génétiques, et ainsi savoir si l’agresseur était déjà connu de la justice.

Un sans domicile fixe a été arrêté et placé en garde à vue, cependant "il est peu susceptible que cet individu soit lié aux faits mais il nous faut fermer toutes les portes", a tenu à préciser Philippe Guémas, procureur de la République à Avignon.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme a été arrêté mais les autorités ne confirment pas encore son implication.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-