Avignon: les policiers contrôlent l'homme ivre qui leur montre son sexe, ils se font passer à tabac par une bande

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Avignon: les policiers contrôlent l'homme ivre qui leur montre son sexe, ils se font passer à tabac par une bande

Publié le 23/10/2017 à 08:32 - Mise à jour à 08:33
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Jeudi, des policiers ont été violemment agressés à Avignon après avoir contrôlé un groupe de jeune gens ivres dont l'un des membres a décidé d'exhiber son sexe dans la rue. Un fonctionnaire a reçu un coup de poing en pleine face.

Le contrôle de police a brutalement dérapé. Plusieurs médias locaux rapportent en effet que deux policiers ont été frappés à Avignon, dans le département du Vaucluse, lors d'une rixe entre des jeunes et les forces de l'ordre, le tout sur fond d'alcool.

Les faits se déroulent jeudi 19, dans la soirée, au niveau de la rue des Lices. Des forces des l'ordre étaient en patrouille. Là, elles croisent un groupe de jeunes gens, constitué de mineurs et de majeurs, dont certains sont passablement très éméchés. Le groupe commence tout d'abord à fixer du regard les policiers dans une attitude de défi.

C'est à ce moment que l'un des membres de la bande, sans autre raison apparente que son alcoolémie, décide d'exhiber son sexe sous les yeux des policiers. Ces derniers se dirigent alors vers les "plaisantins" pour les contrôler.

Pour une raison encore mal définie, mais où l'alcool est sans doute pour beaucoup, la situation va dégénérer et le groupe de jeunes va commencer à frapper les policiers. L'un d'entre eux va recevoir un coup de poing en plein visage. Une jeune fille, mineure, va de son côté tirer violemment les cheveux d'une policière.

C'est dans ce climat de violence et de confusion que les forces de l'ordre parviendront finalement à arrêter trois personnes. Deux majeurs ont été convoqués devant un tribunal correctionnel en février 2018. La troisième, la jeune fille mineure, sera appelé à s'expliquer sur son geste devant un tribunal pour enfants. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un policier a reçu un coup de poing en plein visage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-