Un Boeing 777 perd le capot d'un réacteur en plein vol (photos+vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un Boeing 777 perd le capot d'un réacteur en plein vol (photos+vidéo)

Publié le 14/02/2018 à 12:45 - Mise à jour à 12:51
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un avion de la compagnie aérienne américaine United Airlines a perdu mardi une partie de son réacteur en plein vol. A 40 minutes de sa destination (Honolulu), l'appareil a dû effectuer un atterrissage en urgence. Les 363 passagers ont eu la peur de leur vie.

Effrayant. Les passagers du vol 1175 San Francisco-Honolulu effectué par la compagnie aérienne américaine United Airlines ont eu la peur de leur vie mardi 13 quand leur appareil a dû effectuer un atterrissage en urgence… après avoir perdu une partie d'un de ses réacteurs.

Selon le journal local Hawaï News Now, le Boeing 777 n'était qu'à une quarantaine de minutes de sa destination quand un grand boum s'est fait entendre et que tout l'avion s'est mis à trembler.

Les passagers placés côté hublot ont pris en photo et filmé le réacteur en question. Sur les images, on peut voir le réacteur comme décapoté et une pièce métallique menaçant de se détacher.

Lire aussi: images chocs - un Airbus A380 malmené par la tempête Xavier lors de son atterrissage à Düsseldorf

L'équipage n'a pas laissé les 363 passagers dans le flou et a prévenu que l'impact lors de cet atterrissage en urgence pouvait être brutal. "Ils nous ont fait savoir qu'il fallait se préparer à l'impact car ça pouvait être brutal. C'était effrayant. Mais ils ont vraiment fait du bon boulot", a témoigné une jeune maman qui se trouvait à bord avec ses beaux-parents.

Au final, plus de peur que de mal puisque l'atterrissage en urgence s'est plus ou moins effectué en douceur et personne n'a été blessé. Quelques minutes après leur arrivée sur le tarmac, tous les passagers ont pu partir ou embarquer pour un nouveau vol.

Le Boeing 777 orphelin d'un de ses réacteurs est lui bien évidemment resté au sol et a été transféré jusqu'à un hangar où il sera prochainement expertisé, dans le cadre d'une enquête.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un avion de la compagnie United Airlines a perdu une partie d'un réacteur et a dû effectuer un atterrissage en urgence, mardi. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-