Etats-Unis: dix étudiants recalés d'Harvard pour des commentaires Facebook "sexuellement explicites"

Etats-Unis: dix étudiants recalés d'Harvard pour des commentaires Facebook "sexuellement explicites"

Publié le 06/06/2017 à 18:46 - Mise à jour à 18:47
©Photo Flickr CC-by-Michael Hicks
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Acceptés à Harvard en mars, dix étudiants ont vu leur inscription annulée en avril, pour des propos racistes et sexistes écrits sur une page Facebook privée, mais ouverte aux étudiants de la même promotion.

Ils devaient intégrer l'université la plus réputée aux Etats-Unis, qui leur promettait un brillant avenir. Mais les choses ont bien changé depuis le premier courriel d'admission. Dix étudiants américains, qui avaient été acceptés à Harvard en mars dernier, ont été épinglés par la direction pour avoir partagé sur Facebook, dans un groupe privé, des messages à caractère racistes, sexistes et antisémites.

Selon Crimson, journal officiel de l'université d'Harvard, ces dix jeunes gens -dont on ne sait pas s'il s'agit d'hommes ou de femmes- ont publié sur le groupe "promotion 2021 de l'université d'Harvard" des "memes et images qui se moquaient d'agressions sexuelles, de l'Holocauste et de la mort d'enfants". "Certaines phrases chocs étaient dirigées contre des ethnies et des groupes raciaux spécifiques" est-il aussi expliqué dans le communiqué.

Un étudiant, qui intégrera lui bien la promotion 2021 puisqu'il n'a visiblement rien avoir dans ces commentaires injurieux, a témoigné sur BuzzFeed lundi 5: "Sur les quatre premiers mois d'existence du groupe, c'était génial. On discutait juste de la vie… C'était juste un forum de discussion très ouvert". Les conversations ont ensuite dérapé, car certains administrateurs de la page ont incité les autres élèves à jouer la carte de la provocation. "Ils nous disaient: +ce n'est pas parce qu'on va à Harvard qu'on ne peut pas plaisanter+".

Des captures d'écran de ces conversations gênantes ont été faites et portées à la connaissance de l'administration, qui a annulé les inscriptions des dis étudiants incriminés en avril dernier.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les dix étudiants avaient été acceptés à Harvard en mars. Puis mis sur la touche en avril.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-