Bagarre et cannibalisme: 3 hommes interpellés pour "anthropophagie" et "acte de barbarie"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Bagarre et cannibalisme: 3 hommes interpellés pour "anthropophagie" et "acte de barbarie"

Publié le 19/02/2018 à 16:45 - Mise à jour à 16:50
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dimanche soir à Clichy-sous-Bois, trois individus en ont mordu un quatrième, lui arrachant un morceau de la lèvre inférieure et un morceau d'oreille gauche qu'ils ont alors mangé. Ils ont été interpellés.

C'est une histoire d'argent qui serait à l'origine de ce terrifiant fait divers. Trois hommes ont été interpellés dimanche 18 au soir à Clichy-sous-Bois après une bagarre qui a complètement dégénéré. En effet, les individus ont été appréhendées pour des faits de "violences volontaires, acte de barbarie et anthropophagie ayant entraîné une mutilation permanente".

Les faits se sont déroulés allée Hector-Berlioz rapporte Le Parisien qui révèle l'information. Une altercation entre trois hommes et un quatrième aurait donc dégénéré vers 18h sur fond de problèmes d'argent. La victime a alors été copieusement battue par ses agresseurs. Comble de l'horreur et de la violence, les trois individus ont mordu leur victime au point de lui arracher un bout de la lèvre inférieur et de l'oreille. Des morceaux de chair qu'ils ont alors dévorés devant l'agressé.

Lire aussi: Russie: la police arrête un couple de cannibales suspectés d'avoir tué et mangé une trentaine de personnes

Ce dernier parviendra tout de même à se défendre et a blessé l'un de ses agresseurs à la cheville. L'homme n'a dû son salut qu'à l'intervention des forces de l'ordre qui, appelées par ders témoins, ont réussi à intervenir avant que les trois personnes ne prennent la fuite. Elles ont été interpellées par les policiers du commissariat de Clichy-sous-Bois où elles ont été placées en garde à vue. Les trois individus sont tous de nationalité capverdienne. 

La victime a été prise ne charge par les pompiers et transporté à l’hôpital de Montfermeil. Une enquête a été ouverte.

En France, la législation ne prévoit pas de sanction pour les actes d'anthropophagie. Les magistrats français peuvent néanmoins s'appuyer sur l'article 222 du Code pénal qui punit les tortures et actes de barbarie de 15 à 30 ans de réclusion criminelle.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Trois hommes ont été appréhendés pour "violences volontaires, acte de barbarie et anthropophagie ayant entraîné une mutilation permanente".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-