Bangladesh: les enfants des bidonvilles travaillent 64 heures par semaine

Bangladesh: les enfants des bidonvilles travaillent 64 heures par semaine

Publié le 08/12/2016 à 10:09 - Mise à jour à 10:10
©Munir Uz Zaman/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Des semaines de 64h en moyenne. C'est la durée de travail qu'effectue les enfants des bidonvilles du Bangladesh. De leur côté, les adultes travaillent en moyenne 48h par semaine soit la durée du travail légal dans le pays.

Les enfants des bidonvilles du Bangladesh qui travaillent, souvent dans les usines textiles où les marques internationales font produire leurs vêtements, font en moyenne des semaines de 64 heures, selon un rapport d'un institut mercredi 7. De leur côté, les adultes travaillent en moyenne 48h par semaine soit la durée du travail légal dans le pays.

Selon ce rapport de l'organisation basée à Londres Overseas Development Institute (ODI), 15% des enfants entre 6 et 14 ans des bidonvilles de la capitale bangladaise Dacca ne vont pas à l'école et travaillent à temps plein. Ce chiffre grimpe à 50% à l'âge de 14 ans.

Les deux tiers des filles travailleuses interrogées par les chercheurs de l'ODI étaient employées dans le secteur textile, qui pèse 30 milliards de dollars dans l'économie du Bangladesh et est en pleine expansion.

La coauteure du rapport, Maria Quattri, a indiqué que nombre de mineurs souhaitaient aller à l'école mais "la pauvreté poussait leurs parents à trouver des emplois pour leurs enfants, même s'ils étaient conscients que cela mettrait en danger leur futur à long terme".

Le responsable d'un atelier textile non nommé a déclaré aux chercheurs être conscient que des enfants entre 11 et 14 ans travaillaient entre ses murs mais ne pas considérer leur emploi comme illégal. Ni les autorités bangladaises ni l'industrie textile n'avaient fait de commentaire en l'état. Selon des responsables syndicaux, le travail d'enfants est largement répandu dans les usines du pays.

Selon les chiffres avancées lors de la journée internationale du Travail par l'OIT l'organisation internationale du Travail, plus de 168 millions d'enfants travaillent dans le monde. Et ce alors même que la Convention 138 concernant l'âge minimum d'admission à l'emploi, de 1973, a été ratifiée par 168 États membres et que la Convention 182 sur les pires formes de travail des enfants, de 1999, est proche de la ratification universelle.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les enfants des bidonvilles du Bangladesh qui travaillent font en moyenne des semaines de 64 heures.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-