Barrage forcé, tirs et rixe à Calais: quatre migrants et un CRS blessés

Barrage forcé, tirs et rixe à Calais: quatre migrants et un CRS blessés

Publié le 27/11/2017 à 07:20 - Mise à jour à 07:25
©Christophe Simon/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un CRS a été blessé samedi près de Calais, lorsqu'une voiture transportant neuf migrants a forcé un barrage avant d'être stoppée par les tirs de ses collègues. Quelques heures plus tôt, une rixe entre Afghans avait donné lieu à des coups de feu et fait plusieurs blessés.

Un barrage de CRS a été forcé samedi 25 au soir par un véhicule transportant neuf migrants, dans la  zone industrielle Marcel-Doret, près de Calais. Les policiers ont fait usage de leurs armes et l'un d'entre eux a été blessé mais ses jours ne sont pas en danger. Les occupants de la voiture ont été interpellés.

Il était aux alentours de 20h lorsque les CRS ont tenté de contrôler le véhicule en question, une Audi A6 break dans laquelle s'étaient entassés neuf personnes, six Afghans et trois Irakiens.

Lire aussi: Migrants: le syndicat de la magistrature dénonce "la répression des exilés"

Mais selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur aurait alors forcé le barrage, percutant l'un des fonctionnaires. Ses trois collègues ont alors ouvert le feu, touchant le véhicule à plusieurs reprises. Six impacts de balles ont été relevés sur l'Audi.

Le CRS renversé a été blessé au genou et s'est vu prescrire 10 jours d'iTT. Les occupants du véhicules ont été interpellés.

Lire aussi: Un policier gifle un migrant à Calais: six mois de prison ferme

Une enquête a été ouverte. "Un des CRS a pu identifier le conducteur de la voiture mais ce dernier nie. Quant aux autres, ils se renvoient tous la balle et se contredisent", a fait savoir le procureur adjoint de la République de Boulogne-sur-Mer Philippe Sabatier, cité par La Voix du Nord. Les enquêteurs cherchent notamment à définir quels passagers étaient des migrants et lesquels étaient des passeurs.

Le chauffeur, si son identité est confirmée, devrait faire l'objet d'une comparution immédiate pour violences volontaires avec arme (en l'occurrence la voiture) contre un fonctionnaire de la police national. Il risque jusqu'à cinq ans de prison (source legifrance).

Quelques heures auparavant, une rixe entre migrants, Afghans selon les premiers éléments de l'enquête, avait éclaté à quelques kilomètres de là. Des coups de feu avaient retenti suite à ce qui serait un règlement de comptes entre différentes communautés.

Quatre migrants ont été blessés et  transportés au centre hospitalier de Calais. Le pronostic vital de l'un d'eux -touché notamment à la poitrine- était alors engagé.

Les deux affaires ne seraient pas liées. Aucune arme n'a été retrouvé dans le véhicule qui a percuté les CRS.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un CRS et quatre migrants ont été blessés samedi à Calais.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-