Barreaux sciés et corde en draps: évasion au CRA de Palaiseau

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Barreaux sciés et corde en draps: évasion au CRA de Palaiseau

Publié le 17/01/2018 à 12:49 - Mise à jour à 12:57
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quatre "retenus" se sont évadés dans la nuit de mardi à ce mercredi du centre de rétention administrative (CRA) de Palaiseau (Essonne) en sciant les barreaux et nouant des draps. Depuis quelques mois, policiers et associations dénoncent la pression accrue dans ces centres de rétention pour étrangers en situation irrégulière.

L'évasion est digne d'un Western spaghetti. C'est pourtant dans la nuit de mardi 16 à ce mercredi 17 qu'elle s'est déroulée, et non pas dans le Far West mais à Palaiseau, dans l'Essonne.

Il faut dire qu'il ne s'agissait pas d'une prison ou d'une maison d'arrêt mais d'un centre de rétention administrative (CRA), bâtiment surveillé où l'administration peut retenir, pour une durée limitée et sous contrôle juridictionnel, les étrangers faisant l'objet d'une procédure d'éloignement et ne pouvant pas quitter immédiatement la France.

Quatre de ses "pensionnaires" se sont échappés en utilisant des moyens rudimentaires mais classiques. Ils ont en effet scié les barreaux bloquant l'une des fenêtres et ont noué des draps afin de se créer une corde pour descendre le long du mur. Une image qui n'a semble-t-il pas fait rire les policiers en charge de la surveillance du CRA en question.

Lire aussi: Immigration irrégulière - les centres de rétention, "une cocotte-minute"

"Les Policiers du CRA sont à bout de souffle et attendent les renforts annoncés. (...) Les collègues doivent laisser libre de circulation les retenus, ce qui rend impossible une surveillance efficace de leur action. Sans compter les mutineries et agressions régulières auxquelles ils doivent faire face", déplore le syndicat Unsa Police 91 dans les colonnes du Parisien.

Depuis l'attaque de Marseille le 1er octobre dernier durant laquelle deux femmes ont été tuées par un homme qui aurait dû être placé en CRA, le ministère de l'Intérieur a demandé que ces centres soient davantage utilisés.

Ce qui selon policiers et associations d'aide aux migrants crée davantage de tensions. De plus en plus de personnes placées en rétention qui craignent une issue négative à leur sortie du CRA et donc une expulsion seraient prêtes à se rebeller pour l'éviter.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le centre de rétention administrative (CRA) de Palaiseau a été le théâtre d'une quadruple évasion (illustration).

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-