Bas-Rhin: un homme se retranche chez lui après avoir éventré son chien

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Bas-Rhin: un homme se retranche chez lui après avoir éventré son chien

Publié le 18/03/2018 à 15:57 - Mise à jour à 15:58
© Valery HACHE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme a été interpellé par les policiers du RAID ce dimanche matin à Haguenau dans le Bas-Rhin. Il s'était retranché chez lui dans la matinée après avoir éventré son chien et jeté son cadavre par la fenêtre. Il avait également blessé sa femme, qui a réussi à donner l'alerte.

Pris d'un accès de folie, un sexagénaire armé d'un couteau a blessé sa femme à la main ce dimanche 18 au matin à Haguenau dans le Bas-Rhin. Cette dernière a réussi à s'enfuir pour prévenir les autorités. Au commissariat du quartier, elle a expliqué que son mari était atteint d'une grave maladie et qu'il était visiblement en pleine crise.

Après avoir touché sa femme, l'homme s'est retranché chez lui, s'en est pris à leur chien, l'a éventré et a jeté son cadavre par la fenêtre. Selon les Dernières Nouvelles d'Alsace, l'animal a été retrouvé gisant au sol après 8h du matin, une fois que les policiers se sont rendus sur place suite aux informations données par l'épouse du forcené.

Lire aussi: ivre, il lance son chien contre les pompiers et policiers, obligés de le "taser"

Il a fallu l'intervention de policiers du RAID et du GIPN pour faire sortir le suspect de son appartement, situé dans le centre-ville d'Haguenau.

Pendant la phase de négociations, le sexagénaire n'a eu de cesse de menacer les membres des forces de l'ordre avec son arme. Mais ces derniers ont finalement réussi à le raisonner et l'interpellation s'est déroulé sans encombre.

L'homme étant considéré comme dangereux, l'immeuble ainsi que la halle aux Houblons (où se tenait une braderie dominicale) en face ont été évacués.

Après l'intervention du RAID, l'homme a été conduit au commissariat d'Haguenau où il a été placé en garde à vue. Des experts psychiatres doivent prochainement venir l'examiner et établir s'il était ou non responsable de ses actes au moment des faits.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un sexagénaire a été interpellé ce dimanche à Haguenau (Bas-Rhin) après s'être retranché chez lui. Il avait éventré son chien et l'avait jeté par la fenêtre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-