Bas-Rhin: un meurtrier présumé retrouvé mort (MAJ)

Bas-Rhin: un meurtrier présumé retrouvé mort (MAJ)

Publié le 28/06/2018 à 11:09 - Mise à jour à 11:40
©Frédéric Bisson/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie pour retrouver un meurtrier présumé dans le Bas-Rhin, après la mort d'une jeune femme à Schweighouse-sur-Moder. Il s'agirait de son ex-compagnon qui a été retrouvé mort ce jeudi (Mise à jour).

L'homme recherché est soupçonné d'un meurtre d'une rare violence. La gendarmerie du Bas-Rhin a lancé un appel à témoin pour tenter de retrouver Julien Griffon, 36 ans, suspecté d'être le meurtrier d'une jeune femme, tué lundi 25 à coups de couteau dans un déchaînement de violence à Schweighouse-sur-Moder.

Selon Les Dernières nouvelles d’Alsace, l'individu aurait été aperçu par des témoins "sur les lieux" du meurtre de Laetitia Schmitt, une trentenaire "violemment agressée à son domicile". "Prise en charge par les secours, elle est décédée des suites de ses blessures à l’hôpital", ont fait savoir les forces de l'ordre qui ont précisé que Julien Griffon est l''ex-compagnon de la victime. Il aurait pris la fuite en voiture.

L'homme a été vu dans le secteur de Mittelberghiem, mardi 26 en fin de matinée, où il a abandonné son véhicule.

Mise à jour à 11h39: Selon les informations du journal Le Parisien, le suspect a été retrouvé mort ce jeudi au niveau de la gare d’Ebersheim. Selon le parquet de Strasbourg, il aurait été percuté par une locomotive dans la nuit et aurait succombé sur le coup. L'enquête devra déterminer si il s'agit d'un suicide, "hypothèse très probable" selon le quotidien ou d'un accident.

Pour tenter de retrouver le suspect, la gendarmerie avait diffusé son portrait avec une description précise de l'individu.

Âgé de 36 ans et mesurant 1,64 m, Julien Griffon est décrit par la gendarmerie comme ayant "des cheveux courts, châtains foncés et les yeux marron, de corpulence moyenne". Le communiqué précise qu’il porte "un tatouage sur l’épaule et le bras côté droit de type tribal/polynésien" et qu'"il peut porter une barbe de quelques jours".

Toute personne qui pourrait apporter des informations utiles dans le cadre de ces recherches est invitée à composer le 17. N'intervenez pas vous même et appelez les forces de l'ordre.

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Julien Griffon est suspecté d'avoir tué son ex-compagne dans le Bas-Rhin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-