Bébés morts de Galfingue: 14 ans après, un couple arrêté grâce à l'ADN

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 30 novembre 2017 - 08:26
Image
Un gendarme.
Crédits
©Witt/Sipa
L'ADN du couple arrêté montre une correspondance avec celui des quatre bébés morts de Galfingue.
©Witt/Sipa
Un couple vivant dans le Haut-Rhin a été interpellé mardi, suspecté d'avoir un lien avec la mort des quatre bébés découverts dans une forêt proche en 2003. Suite à une banale dispute, leur ADN a été prélevé et a montré des correspondances avec ceux des enfants, dont au moins deux ont été assassinés.

La mort de quatre bébés pourrait être enfin élucidée 14 ans après la découverte des corps. Le procureur de Mulhouse a confirmé mercredi 29 qu'un couple avait été interpellé la veille et que les analyses ADN ont montré une correspondance avec les restes des nouveau-nés.

C'est le 21 octobre 2003 que la macabre découverte avait été faite dans la forêt de Galfingue (Haut-Rhin). Un agriculteur propriétaire d'un terrain mitoyen avait trouvé des sacs poubelles dans les bois. A l'intérieur se trouvaient les cadavres de quatre bébés en état de décomposition, trois filles et un garçon.

Lire aussi: Viol à mort d'un bébé de 18 mois: un couple placé en détention

Les analyses avaient permis d'établir qu'ils étaient viables à la naissance, qu'au moins trois étaient de la même fratrie et qu'au moins deux avaient été assassinés. Les cordelettes ayant servi à les étrangler avaient été retrouvées autour de leur cou. Le profil génétique des parents avait pu être établi mais aucune correspondance n'avait été trouvée.

Après des centaines d'auditions et une longue enquête sans résultat, le juge d'instruction avait rendu en 2009 une ordonnance de non-lieu. L'enquête avait par la suite été rouverte en 2013 à la demande de l'association "Enfance majuscule", partie civile, pour la reprendre avec les nouvelles techniques d'analyse de l'ADN. Cela n'avait rien donné dans un premier temps.

Lire aussi: Bébés congelés en Gironde - la mère sera jugée en 2018

Jusqu'à ce que survienne ce qui apparaît comme une bagarre assez banale entre voisins à Petit-Landau, à une trentaine de kilomètres de la fameuse forêt, révèle France Bleu. Suite à cette altercation et l'intervention des forces de l'ordre, des prélèvements ADN ont été faits sur un couple impliqué. Ceux-ci ont donc révélé une correspondance avec les ADN des enfants. Il pourrait donc s'agir de leurs parents. Ils ont donc été interpellés mardi et placés en garde à vue. Mais le rôle de chacun d'entre eux reste à déterminer.

Une conférence de presse du parquet de Mulhouse est attendu dans la journée.

À LIRE AUSSI

Image
Un gendarme.
Inceste: un adolescent de 16 ans viole sa propre mère dans le Haut-Rhin, il explique aux gendarmes qu'elle était "consentante"
Une mère de famille a porté plainte dimanche à Cernay (Haut-Rhin), accusant son fils de 16 ans de l'avoir violé. Placé en garde à vue, celui-ci admet une relation sexu...
26 juillet 2017 - 10:59
Société
Image
La justice a restitué mardi aux descendants d'un collectionneur juif spolié sous l'Occupation un tab
Pour voler le bébé, elle avait éventré la femme enceinte: 40 ans de prison
Elle avait poignardé à mort puis éventré une de ses amies d'enfance enceinte pour lui voler son bébé. L'américaine Ashleigh Wade a été condamné mercredi à 40 ans de pr...
17 novembre 2017 - 15:58
Société
Image
L'ancien propriétaire d'un immeuble parisien squatté par des mal-logés demande à la justice de comda
Infanticide de Berck: Fabienne Kabou condamnée en appel à 15 ans de réclusion criminelle
Fabienne Kabou a été condamnée vendredi en appel par la cour d'assises du Nord à 15 ans de réclusion criminelle pour avoir assassiné sa fille en l'abandonnant à marée ...
15 septembre 2017 - 14:58
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don