Belfort: deux garçons de 12 accusés d'imposer des fellations à une jeune fille du même âge

Belfort: deux garçons de 12 accusés d'imposer des fellations à une jeune fille du même âge

Publié le 02/01/2017 à 12:42 - Mise à jour à 12:54
©Mic/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Deux frères de 12 ans sont accusés "d'agressions sexuelles aggravées" sur une jeune fille du même âge à Belfort. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime était forcée de leur faire des fellations.

Les faits reprochés aux deux jeunes sont particulièrement sordides. Deux frères de 12 ans ont été mis en examen à Belfort pour des faits de viols et d'agressions sexuelles "aggravées" sur une enfant de leur âge, entre septembre et décembre 2016.

Les deux mineurs sont soupçonnés d'avoir imposé à plusieurs reprises des fellations à cette enfant qui habite le même quartier, celui des Glacis, dans cette ville de l'est de la France, a fait savoir la procureure de République de Belfort.  "Ils reconnaissent la matérialité des faits, mais ils disent qu'elle était d'accord", a précisé la magistrate. En raison du jeune âge des suspects, le parquet a ouvert une information judiciaire pour "agressions sexuelles aggravées" et non pour viol.

Selon France Bleu, les deux garçons, âgés de moins de 13 ans, n'encourent que des mesures éducatives. Ils ont pour l'heure l'interdiction formelle de s'approcher de leur victime présumée. D'autres jeunes gens sont recherchés dans l'affaire. Sans que l'on connaisse précisément leur implication, ils sont soupçonnés d'avoir au minimum laissé les agressions se dérouler, voire d'avoir aidé à son déroulement. 

Fin décembre 2016, un jeune garçon de 14 ans a été mis en examen pour viol sur une jeune femme de 25 ans, à Lunéville en Lorraine. Selon son témoignage, la victime a été abordée par l’adolescent de 14 ans qui lui a demandé son numéro de téléphone sous la menace de "la planter" avec une arme de poing (ce qu'il ne possédait pas au final). Le garçon l’a alors caressée, puis violée avant de s’enfuir quand l’autre adolescent, âgé de 18 ans, s’est mis à crier et aurait arrêté l'agression sexuelle. Réperé par des caméras de surveillance, il a été interpellé et placé en garde à vue.


  

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux frères de 12 ans sont accusés "d'agressions sexuelles aggravées" sur une jeune fille du même âge à Belfort.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-