Belgique: près d'une tonne de cocaïne repêchée en mer

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Belgique: près d'une tonne de cocaïne repêchée en mer

Publié le 03/03/2015 à 13:18 - Mise à jour à 16:09
©John Vizcaino/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

La police belge a récupéré au large d'Ostende (Belgique) près d'une tonne de drogue larguée en mer, samedi 28. Selon les spécialistes, le largage de drogue est une technique de plus en plus utilisée par les trafiquants.

C'est une belle prise. Le parquet de Bruges (Belgique) a annoncé, lundi 2, avoir repêché 960 kilos de cocaïne dans la mer du Nord. Valeur estimée du butin: 50 millions d’euros. Selon les autorités flamandes, la drogue était cachée dans des sacs de sport qui flottaient à une vingtaine de kilomètres au large d'Ostende.

Découverts samedi 28 au matin par l'équipage d'un bateau qui faisait des exercices de pilotage dans les environs, les sacs ont été ramenés sur la rive par un remorqueur équipé d'une grue. Pour le moment, leur provenance n'a pas encore été identifiée.

Selon le quotidien flamand De Standaard, cette technique n'est pas nouvelle mais se développe activement en Europe. Les trafiquants d'Amérique du Sud larguent de plus en plus fréquemment de la drogue au large des côtes européennes depuis de grands porte-conteneurs. Puis leurs complices viennent la récupérer à bord de vedettes rapides. Une manière d'éviter les contrôles douaniers dans les ports.

"Cette méthode n'est pas nouvelle mais elle se rapproche de plus en plus de nous", a déclaré au quotidien un magistrat d'Anvers spécialisé dans les affaires de stupéfiants, Ken Witpas. Selon lui, près de 3.000 kilos de drogues (en comptant cette dernière prise) auraient été récupérés en mer en trois mois.

Fréquentée par une clientèle internationale, la station balnéaire d'Ostende fait figure depuis plusieurs années de plaque tournante du trafic de drogue en Belgique, et notamment d'héroïne.

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La prise des policiers belges est estimée à 50 millions d'euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-