Belgique: un étrange rapport évoque des cas de radicalisation... à la maternelle

Belgique: un étrange rapport évoque des cas de radicalisation... à la maternelle

Publié le 22/08/2017 à 07:29 - Mise à jour à 07:32
©Woodley/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un rapport d'experts s'est inquiété de signes de "radicalisation" islamiste observés dans une école maternelle de Belgique. Selon ce dernier, six enfants présenteraient des signes de "radicalisation" inquiétants.

Une école de Renaix (Flandre), en Belgique, s'est inquiétée de signes de "radicalisation" islamiste observés par des enseignants chez des enfants de classes maternelles, selon un rapport interne à l'école relayé par le journal flamand Het Laatste Nieuws lundi 21.

Selon cette étude commandés à "un réseau d'experts de l'islam", les signes possibles de radicalisation seraient: "la récitation de versets du Coran durant la récréation, le fait de ne pas se présenter à l'école le vendredi pour des raisons religieuses, le refus de donner la main, des égorgements mimés avec le doigt ou encore des insultes comme +cochonc".

"Les enfants ne sont pas radicalisés. Ils parlent simplement des choses qu'ils apprennent à la maison, à la télévision ou chez les copains. En un sens, c'est normal. Nous devons regarder l'école, les parents et la société, et expliquer clairement les choses aux enfants", a expliqué Marijke Van Bogaert, la porte-parole de l'établissement au quotidien d'outre-quiévrain. Et d'ajouter que "le rôle de l'école reste cependant de prévenir ce genre de dérives en inculquant aux enfants, dès leur plus jeune âge, les valeurs démocratiques". 

De son côté, bien qu'il ne nie pas les faits relatés, Dirk Moulart, directeur du groupe scolaire dont fait partie l'école incriminé, souhaite nuancer ce rapport qui n'aurait jamais dû "se retrouver dans la presse". Il a fait savoir que seuls six enfants seraient concernés par le rapport, soit 1% du nombre total d'enfants du groupe scolaire pour lequel les réactions à ce rapport sont une "tempête dans un verre d'eau".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des enseignants flamands ont fait un rapport sur ce qu'ils interprètent comme des signes de radicalisation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-